Nantes : l’ultime édition du festival SOY va investir toute la ville pour 3 jours de musique

Écrit par Mylène Brizard
Le 16.10.2019, à 18h29
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Mylène Brizard
Le SOY festival à Nantes aura lieu pour la toute dernière fois le week end du 1er au 3 novembre 2019, avec encore une fois une programmation très riche. Les organisateurs reviennent sur cette longue aventure musicale et humaine.

Le festival SOY, pour Sounds Of Yamoy, du nom de l’association organisatrice de l’événement, s’installera pour la toute dernière fois du 1er au 3 novembre 2019 à Nantes. Dix-sept ans d’activités, avec plus de 350 artistes du monde entier dans une cinquantaine de lieux s’achèveront avec une ultime édition. Au programme, rock indé, anti-folk, post-punk, électronique, pop-rap et post-rock. Il y en aura pour tous les goûts alternatifs.

Le vendredi 1er novembre, l’École des Beaux-Arts accueillera le groupe norvégien Deaf Center et l’instrumentiste américain habitué des performances musicales surréalistes Arrington De Dyoniso. Dans le Blockhaus DY10, bunker vestige de la Seconde Guerre mondiale, se produira le groupe de trap Prison Religion, une performance punk, violente et hypnotique. Enfin, dans la Maison de Quartier de Doulon sont invités le groupe américain Priests, les Français Oiseaux Tempête & friends, la chanteuse germano-turque accompagnée de son groupe Derya Yildirim & Grup Simsek, le groupe Hyperculte composé du contrebassiste Vincent Bertholet et de la batteuse Simone Aubert et un DJ set de l’artiste post punk Rosa Vertov.  

Le samedi 2, la Maison de l’Erdre recevra l’Américaine Mary Lattymore pour un concert gratuit. Le Lieu unique, quant à lui, accueillera une multitude d’artistes. Dans un premier temps, on pourra assister dans le salon de musique aux concerts des chanteuse Soho Rezanejad et Sarah Davachi. Dans le bar, les Canadiens du groupe Corridor et Michel B2B Michel se produiront à partir de 19h. La soirée se poursuit dans le grand atelier avec SquidWeyes Blood et Thurston Moore Group. Le festival se terminera en beauté avec le groupe De Ambassade et un DJ set de Discolowcost.

Les organisateurs se sont exprimés pour Trax Magazine sur leurs meilleurs souvenirs du SOY : « Tous ces concerts sont intimement liés à d’autres souvenirs forts : un bar clandestin organisé dans le coffre d’une voiture, des clés perdues dans une bouche d’égout en after, les catering faits maison, les engueulades, les retrouvailles, Why ? (Anticon) qui joue pour nous en acoustique dans la cuisine d’une MJC, déplacer les subs du club le Floride pleins de vomi à 10 h du mat’, les fous rires, les lendemains-gueule de bois-sourire-béat à repenser à tout ça… », confie Alice Albert, secrétaire générale de l’association Sounds Of Yamoy. « Cela a été une expérience réellement formatrice, tant au niveau humain, relationnel, que professionnel », poursuit-elle. Attendris à l’idée d’édifier ce festival pour la toute dernière fois, les organisateurs affirment qu’il n’y aura que des moments forts. « Je suis fier et assez ému d’accueillir Thurston Moore (de Sonic Youth) pour clôturer cette aventure. C’est un des groupes que j’ai le plus écoutés depuis que j’ai 16 ans », confie Pierre Templé, le programmateur du festival. 17 ans de programmation seront donc dignement fêtés à Nantes du 1er au 3 novembre 2019.

Toutes les informations sont à retrouver sur la page Facebook de l’événement.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant