Nantes : Les Bérurier Noir dénoncent la ”brutale répression” de la police contre la culture

Écrit par Amaury Lelu
Le 03.07.2019, à 10h28
02 MIN LI-
RE
©Nico Ollier
Écrit par Amaury Lelu
Cela fait bientôt deux semaines que Steve Caniço est porté disparu depuis la charge des forces de l’ordre lors de la Fête de la musique à Nantes. Mardi, en même temps que la twittosphère s’emballait avec le #OuEstSteve, le groupe mythique des Bérurier Noir a publié un communiqué inattendu dénonçant les violences policières. 

 

Depuis la disparition de Steve Caniço et les 14 personnes qui ont chuté dans la Loire, tout le monde cherche à comprendre ce qui s’est passé le soir de la Fête de la musique à Nantes. Les Bérurier Noir sont sortis de leur silence médiatique avec un communiqué qui « dénonce les violences policières et la répression démesurée contre les activités culturelles pacifiques ». Le mythique groupe de punk français rappelle qu’« on ne meurt pas pour quelques notes de musiques ! ».©


 

Hier, en même temps que la prise de parole inattendue des Béru’, c’était au tour de la Twittosphère de se mobiliser avec le #OuEstSteve, arrivé en Top tweet dans l’après-midi. Indignés, hommes et femmes politiques, ainsi que des personnalités publiques ont demandé des explications aux membres du gouvernement. 

 

Samedi dernier, une manifestation dans la ville ligérienne a réuni plus d’un millier de personnes en soutien à la victime et à sa famille. Aujourd’hui, les associations Freeform et Média’son organisent une conférence de presse pour donner un compte rendu de leur réunion avec la préfecture et faire le point sur le dépôt de plaintes groupées.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant