Maya Jane Coles : les 5 étapes cruciales de son imposante carrière

Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©Derek Bremner
Le 08.11.2019, à 15h07
02 MIN LI-
RE
©Derek Bremner
Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©Derek Bremner
Avec l’album Full Circle, la productrice anglo-japonaise Nocturnal Sunhine plus connue sous le nom de Maya Jane Coles signe aujourd’hui son grand retour. Après dix années de carrière, il est temps de rappeler à quel point son ascension a impacté l’univers électronique.

Par Brice Miclet

1.La
révélation

En 2010, Maya Jane Coles explose d’entrée en publiant quatre titres sur le label “Real Tone Records”. “Rugged”, “Simple Things”, “Don’t Tell Me”, mais surtout le carton “What They Say”, dont les voix sont empruntées au titre “You’re Makin’ Me High” de Toni Braxton, sorti en 1996. La machine est lancée.

2. Son alias
Nocturnal Sunshine

La même année, elle dévoile son autre facette, musicalement plus sombre. Sous ce second alias, elle publie notamment le single “Can’t Hide The Way I Feel” puis “Meant To Be”. Elle sort aussi plusieurs remixes sous le blase She Is Danger, qu’elle délaissera cependant pour se concentrer sur les deux autres.

3.Les
récompenses

Maya Jane Coles, c’est certes une ascension fulgurante, mais aussi un paquet de temps passé en haut de l’affiche. La preuve, en 2011, le magazine anglais DJ Mag la couronne du prix du musicien britannique de l’année, quand dans le même temps elle atteint la neuvième place du classement des meilleurs DJs de l’année établi par Resident Advisor.

4.Le premier
album

Tous ces éloges devaient forcément être concrétisés par un album. Ce sera chose faite avec Comfort, sorti en 2013 sur son propre label, I/AM/ME. Jugé plus commercial, plus cheesy que ses productions précédentes, ce douze titres contient tout de même quelques incursions vers le trip-hop et des invités de marque comme Miss Kittin.

5.La série de
Boiler Room

En 2016, Maya Jane Coles entame une série de Boiler Room en partenariat avec Ballantine, intitulée True Music. Elle passe par Moscou, par l’Ecosse, mais sa prestation la plus marquante reste certainement celle livrée à Johannesburg. Elle se fera plus rare par la suite, ce nouvel album est donc définitivement le bienvenu.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant