Paris : la productrice Maud Geffray et une harpiste vont jouer l’œuvre de l’immense Philip Glass

Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©Hana of Angel
Le 06.12.2019, à 12h25
02 MIN LI-
RE
©Hana of Angel
Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©Hana of Angel
0 Partages
A l’occasion de son live en son spatialisé à la Maison de la Radio, Maud Geffray (moitié de Scratch Massive) revient sur son projet Still Life, un opus dédié à Philip Glass. Un album envoûtant co-produit avec une éminente harpiste, qui sera présenté avec Laure Brisa lors de la seconde édition de la soirée “FIP 360°” jeudi 12 décembre.

La flamboyante Maud Geffray qui reprend l’éminent Philip Glass, c’est un peu la consécration. Ça n’aurait pas pu en être autrement, d’ailleurs. Lorsqu’en 2017 la team de Sourdoreille lui propose le projet pour le festival Variations, elle trépigne : « ils savaient que je suis fan de Philip Glass. J’étais disponible, donc je me suis lancée ». Le magazine lui présente alors la harpiste hollandaise Lavinia Meijer. Ensemble, elles se penchent sur l’opéra Einstein On The Beach et sur la pièce de théâtre The Photographer. Le duo match et présente une adaptation libre d’une demie heure. L’assemblée et conquise, on en redemande : « C’est magnifique, ça ne peut pas être qu’un one shot », lui dit Arthur Peschaud, directeur du label Pan European. « Il faut en faire un disque ».

Pour la sortie de l’album, la productrice reprend le live et l’allonge jusqu’à 45 minutes. Elle en tire un opus ultra léché, dont les effets ne s’apprécie pas avec n’importe quel système-son. Pour ça, FIP a la solution : « Les soirées “FIP 360°”, c’est une autre façon de consommer le son. Quand j’ai vu la performance d’Etienne Jaumet en octobre dernier, je me suis pris une énorme claque, c’est une sensation d’immersion totale ! » se souvient-elle. « Pour moi, c’est un vrai plus de faire un live dans ces conditions. C’est tellement planant, c’est complètement adapté à Still Life. »

Travailler avec Maud, c’est faire de la dance music de façon pure et noble.

Krampf

Cette fois-ci, c’est avec la harpiste française Laure Brisa – avec laquelle Flavien Berger a notamment travaillé sur son dernier album Contre-temps – que Maud présentera Still Life à la Maison de la Radio : « Son registre moderne permet de faire des choses vraiment intéressantes », se réjouit Maud. « C’est une artiste à part entière qui compose aussi avec des pédales et joue sur la texture du son de manière très expérimentale ! » Et cette façon de s’amuser avec la technique permet aux deux femmes d’appréhender l’œuvre de Glass, complexe et volatile : « Ça fout la pression de s’attaquer à un tel territoire. Je voulais pénétrer la tête de Philip Glass. Pour ça, il a fallu essayer de capter, à mon niveau, ses sources d’inspirations, ses tricks et astuces de composition… On parle de musique répétitive, mais en réalité les mesures avancent toujours. C’est là toute la complexité : essayer de construire un morceau pas chiant. Typiquement, lui, il a su s’éloigner du 4/4 de base pur construire quelque chose de circulaire. C’est très complexe en paraissant très simple. »

Pour sublimer cet hommage, Maud Geffray a invité un ami, le prodigieux Krampf. « On a tous les deux cette façon “trance” de concevoir la musique, parfois. Je lui ai demandé de faire un DJ set sans kick, pour que l’expérience soit vraiment spacialisante. » Une expérience que le jeune artiste se tarde de découvrir : « Tout ce qui touche aux techniques de diffusion rigolote, ça m’intéresse », s’amuse-t-il. « En plus, Maud a une façon très candide d’approcher du son. Travailler avec elle, c’est faire de la dance music de façon pure et noble. Ce set sera l’occasion de jouer avec la frustration du public et de titiller les idées préconçues sur la musique de club. »

Afin de ne pas manquer ce spectacle, rendez-vous jeudi 12 décembre à la Maison de la Radio. Toutes les informations et la billetterie sont à retrouver sur la page Facebook de l’évènement.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant