Nantes : Maud Geffray et la harpiste Laure Brisa vont jouer un show audiovisuel à Stereolux

Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©D.R
Le 21.10.2020, à 16h39
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©D.R
0 Partages
Mardi 3 novembre, le mini-festival organisé par Les Femmes S’en Mêlent (LFSM) s’installera à Stereolux à Nantes. Dès 20h30, les artistes féminines seront à l’honneur lors d’une soirée envoûtante entre musiques électroniques, harpe et voix, menée par Maud Geffray, Laure Brisa et Silly Boy Blue.

Le 8 mars 1997, lors de la journée internationale des droits des femmes, Les Femmes S’en Mêlent (LFSM) pariaient déjà sur un line-up 100% féminin, exigeant, militant et défricheur pour l’organisation de leur première soirée. Depuis, ce collectif défricheur n’a cessé de créer des « espaces de rencontres artistiques, de créations et de cartes blanches où la diversité, la curiosité, les coups de coeur et les découvertes sont mis à l’honneur ».

Car 23 ans plus tard, rien n’a changé. Du succès de leur festival annuel de trois jours aux nombreux concerts et événements dans les clubs de Paris et dans plusieurs villes de France. L’équilibre de leurs événements, entre têtes d’affiche internationales et artistes innovantes, trouve écho chez des fidèles toujours plus nombreux.

Haut les filles !

Mardi 3 novembre, à l’heure où les concerts sont bridés dans les régions placées en alerte maximale, LFSM posera ses valises dès 20h30 pour une soirée à Stereolux, emblème de la scène culturelle et musicale nantaise qui organise notamment le festival Scopitone et où de nombreux événements qui prônent la parité ont vu le jour ces dernières années.

L’événement accueillera Maud Geffray, moitié de Scratch Massive, musicienne et DJ émérite de Saint-Nazaire, qui présentera sa fulgurante pièce musicale Still Life en duo avec la harpiste Laure Brisa. Déjà plébiscité lors de leur passage à la Maison de la Radio avec FIP il y a un an, leur duo hypnotisant proposera une nouvelle fois cette composition immersive entre synthétiseurs, machines et harpe, en hommage à l’œuvre de l’éminent Philip Glass, pionnier de la musique répétitive et minimaliste. Dans la continuité du dernier album de Maud Geffray, Polaar, ce show sonore et visuel sera sublimé par les images du vidéaste Kevin Elamrani-Lince dans une pièce cinétique et polaire, promesse d’un moment suspendu dans le temps.

La scène locale sera aussi à l’honneur avec la productrice et chanteuse nantaise Silly Boy Blue. À l’aube de la sortie de son premier album déjà attendu, l’occasion sera propice à découvrir ses compositions aux influences dream pop satinée et sa voix de velours, en inauguration de l’événement. 

La veille, lundi 2 novembre à 19h, toujours dans le cadre du festival Les Femmes S’en Mêlent, une projection du documentaire Haut Les Filles de François Armanet aura lieu, où des artistes tel que Jeanne Added, Vanessa Paradis, Charlotte Gainsbourg, Brigitte Fontaine ou encore Lou Doillon interviennent. La diffusion du film sera suivie d’une discussion avec des artistes féminines locales sur leur vision de la place des femmes dans le secteur des musiques actuelles. Ce mini-festival se prolongera ensuite le 14 novembre au Havre par une après-midi de conférences, ateliers, projections et concerts avec Mourn, Silly Boy Blue et Dalhia.

Toutes les informations sont à retrouver sur la page de l’événement Facebook.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant