Matrix était en fait une allégorie de l’expérience trans, confirment ses créatrices

Écrit par Marion Adrast
Photo de couverture : ©La Nouvelle Tribune
Le 11.08.2020, à 18h33
02 MIN LI-
RE
©La Nouvelle Tribune
Écrit par Marion Adrast
Photo de couverture : ©La Nouvelle Tribune
0 Partages
Francs-Maçons, 11 septembre, Illuminatis… Matrix a toujours fait l’objet de beaucoup de théories, plus complotistes les unes que les autres. La trilogie était en fait depuis le début l’allégorie de l’expérience trans, comme l’avait imaginé certains fans.

« Tu prends la pilule bleue, l’histoire s’arrête là, tu te réveilles dans ton lit, et tu crois ce que tu veux. Tu prends la pilule rouge, tu restes au Pays des Merveilles et je te montre jusqu’où va le terrier. » Cette proposition culte de Morpheus à Néo a fait couler bien des spéculations et a fait parler bien des sphères complotistes. Illuminatis, Francs-Maçons, 11 septembre… presque tout y est passé.

Plus de 20 ans après la sortie du premier Matrix, Lilly Wachowski, qui a co-écrit et co-réalisé le film avec sa soeur Lana, confirme la théorie des fans selon laquelle Matrix était en fait depuis le début une allégorie de l’expérience trans. Les deux soeurs Wachowski ont elles-mêmes révélé leur transgenrité après la sortie des trois films, en 2020 pour Lana et en 2016 pour Lilly. Le voyage du protagoniste Thomas Anderson, alias Neo, qui est hanté par la question de la Matrice, était donc une métaphore de la transition du genre. « Je ne sais pas à quel point ma transgenrité était présente dans l’arrière-plan de mon cerveau pendant que nous l’écrivions », a déclaré Lilly dans une interview à Netflix le 4 août dernier.  « Nous vivions toujours dans un monde d’imagination. C’est pourquoi je me suis tourné vers la science-fiction, la fantaisie et que j’ai joué à Dungeons and Dragons. Il s’agissait de créer des mondes. Cela nous a libérés en tant que cinéastes parce que nous étions capables d’imaginer des choses à ce moment-là que l’on ne voyait pas nécessairement à l’écran ».

« Je suis contente que les gens parlent des films Matrix comme d’un récit trans, et je suis reconnaissante de pouvoir les aider tout au long de leur voyage », a conclu Lilly Wachowski dans son interview pour Netflix. « Les gens ont réalisé que c’était l’intention initiale du film. Le monde n’était pas tout à fait prêt pour cela. » Les fans de la première heure seront ravis : Lana Wachowski commence a travailler sur un Matrix 4, dont le tournage devrait débuter en 2020, selon La Nouvelle Tribune. D’ici là, la trilogie est disponible sur Netflix depuis février 2020.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant