Marseille : la lourde programmation du Cabaret Aléatoire annonce de nouvelles ambitions

Écrit par I. Liotard
Le 26.09.2019, à 12h23
02 MIN LI-
RE
©Joffrey Wingrove
Écrit par I. Liotard
Le Cabaret Aléatoire, épicentre musical et nocturne effervescent de la Belle de Mai, vient de dévoiler sa saison 2019-2020. Pleine d’ambition, elle s’annonce des plus pointues, pour le plus grand plaisir des Marseillais.

Le Cabaret Aléatoire, club phare de la cité phocéenne depuis plus de 16 ans niché dans la si plaisante Friche de la Belle de Mai, annonce une saison haute en couleur. Forte d’un « subtil mélange entre des artistes headliners exclusifs, de jolies découvertes ou confirmations, des collaborations artistiques ambitieuses et quelques formats spéciaux », comme le précise l’équipe, la salle compte bien imposer son hégémonie culturelle à Marseille.

Pour commencer la saison en beauté, le Cabaret Aléatoire invitera Dubfire, DJ qui a longtemps détenu le record du set le plus long et sa techno minimal/tech house, ce samedi 28 septembre. Le reste de l’année, le programme annonce des formats «  All night long » avec par exemple l’irrésistible I Hate Models, qui s’illustre comme la référence du moment dans la production de techno industrielle et acid, le 9 novembre. Autre moment fort de cette saison, les soirées “label night”, avec entre autres l’Américain Josh Wink, et l’Allemand Steve Bug, reconnus pour leur techno expérimentale teintée de non-music, tous les deux sous le label OVUM, qui fêtera ses 25 ans pour l’occasion. Une soirée Club Trax rassemblera également, comme le dit Aurélien Deloup, directeur adjoint et co-programmateur du Cabaret Aléatoire, « le fleuron de l’écurie D.KO records » avec les DJ parisiens MézigueMad Rey, les nouveaux chefs de file de la house Française. Enfin, LB (Labat) réalisera son live 1993 Elevation.

Le retour à Marseille de la Française grande productrice techno Anetha est également annoncé. Elle chauffera également les platines pour le Muniquois Skee Mask, « pour son univers musical qui nous renvoie parfois à la splendeur de Warp et sa manière de revisiter la bass music », confie le programmateurLe 4 octobre, l’Américaine Aurora Halal prendra place au Cabaret « pour l’intensité de ses lives et le le pouvoir hypnotique de sa musique ». Enfin, GiGi FM inondera la Belle de Mai de « sa “cosmic groovy” techno ».

La programmation complète est à retrouver sur la plage Facebook du cabaret aléatoire. 

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant