Lyon : le Reperkusound festival s’offre un programme techno, acid et hardcore en or

Écrit par Briac Julliand
Le 18.02.2019, à 16h52
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Briac Julliand
Depuis 2006, l’association Mediatone électrise la région lyonnaise avec ReperkuSound. Le festival revient cette année du 19 au 21 avril, pour sa 14ème édition, où plus de 70 artistes investiront les meilleures structures de la commune.

Voilà maintenant 14 ans que le festival Reperkusound fait vivre la scène rhodanienne. Fort, depuis ses débuts, de ses collaborations avec des structures parmi les plus vivaces de la périphérie lyonnaise (comme les collectifs Le Château et PLF), d’une programmation à la richesse remarquable et de son engagement social, l’événement se présente comme un immanquable de la — déjà très riche — scène locale.

Et cette année ne fera pas exception. Toujours en partenariat avec les institutions économiques, écologiques et sociales de Villeurbanne, le festival promet de conserver la dimension éthique et engagée qui le caractérise. Le tout en n’omettant pas de réunir plus de 70 artistes, représentatifs de la diversité de la scène électronique mondiale. Un line-up que prend soin d’établir Sylvain Grasset, programmateur du festival : « L’idée est de proposer un panel de toutes les musiques électroniques et urbaines, des plus clubs aux plus alternatives, avec des pas de côté bienvenus, en tenant de privilégier des projets hybrides. »

   À lire également
Une scénographie hologramme habillera le festival Reperkusound de Villeurbanne

Pour répondre à cette ligne directrice, l’événement accueille des groupes internationaux comme des découvertes régionales, et donne carte blanche à des collectifs à l’identité forte. Un privilège accordé cette année à T.lesco.P, dont la techno anime les meilleurs teknivals, Exoria, aux productions entre dub, trance et acid, les Lyonnais adeptes de bass music Candy Groove, et JFX.

De belles têtes d’affiche seront également présentes. Le vendredi, les festivaliers verront se produire Busy P — aka Pedro Winter, directeur du label Ed Banger —, aux côtés de son poulain Vladimir Cauchemar. Panteros666 livrera un de ses sets futuristes et texturés qui le caractérisent si bien, tandis que le Main Stage accueillera les fers de lance de la techno Len Faki, Sam Paganini, Paula Temple et Helena Hauff. Le Moon Stage sera, lui, illuminé par la trance d’Unilogix et de Graviity. La nuit du samedi sera rythmée par le déjanté Darktek et la french core de Le Bask. De beaux à-côtés hip-hop sont également au programme, parmi lesquels le DJ set de Matteo, du collectif Chinese Man, ou la performance de The Architect and the Unique Orchestra. Les immanquables RadiumPsylotribe et Vortek’s viendront, quant à eux, accélérer les BPM de la soirée. Enfin, le dimanche verra se succéder Highlight Tribe, Salut C’est Cool et Cadillac, du crew Stupeflip, sur la grande scène, pendant que la Solar Stage accueillera Aphrodite et MC Swifta pour l’unique set jungle du festival. En face, Jacidorex prodiguera son acidcore pour le plus grand plaisir du public du Moon Stage.

Toutes les informations sont à retrouver sur le site de Reperkusound, la billetterie et la page Facebook de l’évènement.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant