Londres va accueillir la plus grande expo jamais consacrée à la culture reggae dub

Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©Nick Caro
Le 20.01.2020, à 14h32
02 MIN LI-
RE
©Nick Caro
Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©Nick Caro
0 Partages
L’exposition Dub of London va investir le Museum of London en mai 2020, consacrée à la musique dub reggae et à son influence depuis 50 ans sur la capitale anglaise. Au travers d’une collection de haut-parleurs de Channel One, d’une sélection de disques vinyle, mais aussi d’images et d’enregistrements audio, les visiteurs plongeront au cœur de cette culture à part entière.

Le Museum of London accueille une nouvelle exposition à partir du 8 mai 2020, qui mettra en avant la musique et la culture dub reggae, de ses racines jamaïcaines jusqu’à la manière dont le dub a façonné les communautés et la culture anglaises ces 50 dernières années. Dub London permettra de mieux comprendre comment cette musique a influencé de multiples styles tels que la drum’n’bass, le garage, le hip-hop ainsi que des genres intrinsèquement liés à Londres comme le punk et le post-punk. « L’histoire de la culture dub à Londres est fascinante et n’a jamais été aussi largement racontée dans un musée », déclare Cedar Lewisohn, conservateur au Museum of London, au London Post.

Haut-parleurs, disques vinyle, images et enregistrements audio

Une importante collection de haut-parleurs sera exposée, provenant de Channel One Sound System, l’iconique système de sonorisation reggae de la capitale anglaise qui fête actuellement son 40ème anniversaire. Pour l’occasion un record shop a sera mis en place spécialement pour l’exposition, en collaboration avec Papa Face du réputé disquaire Dub Vendor Reggae Specialist, où les visiteurs pourront acheter des vinyles sélectionnés par divers magasins de disques indépendants de Londres.

Un panel d’images, de souvenirs et d’enregistrements audio historiques et contemporains sera installé dans le musée, afin d’en savoir plus sur ce mouvement au fort impact socioculturel. Depuis le milieu des années 1970, Londres est une plaque tournante du dub notamment grâce à ses studios d’enregistrement, ses maisons et boutiques de disques, ainsi que ses stations de radio et ses clubs qui parsèment la ville. « Cette exposition sera une façon unique et impressionnante de raconter la manière dont l’histoire de la culture dub a façonné l’identité de la capitale », conclut Cedar Lewisohn.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant