Les attachés de presse de la musique française appellent à l’aide dans une lettre au président

Écrit par Emma Buoncristiani
Photo de couverture : ©Maxime Chermat
Le 07.05.2020, à 12h38
02 MIN LI-
RE
©Maxime Chermat
Écrit par Emma Buoncristiani
Photo de couverture : ©Maxime Chermat
0 Partages
Dans une lettre à destination du président du Centre National de La Musique (CNM), les attachés de presse qui travaillent dans le domaine de la musique se sont unis afin de faire entendre leur voix et d’être inclut dans les dispositifs d’aide liés à la crise actuelle, mis en place pour le secteur musical.

Une lettre adressée au président du Centre National de La Musique (CNM) a été rédigée par les attaché·e·s de presse du domaine de la musique. « Maillons essentiels de cet écosystème » rarement mis sur le devant de la scène, ils souhaitent attirer l’attention du CNM sur leur « situation très préoccupante ». Ils soulèvent que malgré les annonces du gouvernement concernant le secteur culturel, le métier d’attaché·e de presse « n’est jamais mentionné ».

01
Lettre au nom des attaché·e·s de presse indépendant·e·s de la musique.

C’est pourquoi plus une centaine d’attaché·e·s de presse – notamment ceux d’événements comme We Love Green, le Kappa Futur Festival, Rock En Seine, de lieux comme La Machine du Moulin Rouge ou la Station – Gare des Mines, ou d’artistes comme Angèle, Kompromat, Thylacine, Yuksek, Chinese Man Records – ont décidé de s’unir dans cet appel à l’aide. Leur principale requête repose sur une inclusion de la profession « dans le dispositif d’aides qui sera mis en place par le CNM » (centre national de la musique), précisant qu’à travers leur métier « ce sont non seulement des emplois qui sont en jeu, mais aussi la diversité culturelle indispensable à la société française ».

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant