L’État et Technopol ont acté la mise en place d’une vraie médiation avec les acteurs de la free party

Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©DR
Le 22.06.2021, à 12h33
02 MIN LI-
RE
©DR
Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©DR
0 Partages
Afin d’éviter les situations de répressions violentes de la part des forces de l’ordre lors des événements sauvages comme la fête illégale de Redon le week-end dernier, le gouvernement vient d’accepter de rétablir le dialogue avec le monde de la free party.

Ce 21 juin 2021, l’association Technopol rencontrait le cabinet du ministère de la Culture pour discuter de la situation du monde de la nuit. L’occasion de confirmer la réouverture des clubs à partir du 9 juillet en France et la reprise des concerts debout dès le 30 juin.

Évidemment, cette réunion a aussi permis de revenir sur les événements ayant eu lieu à Redon le week-end dernier. Une fête illégale réunissant 1500 personnes (selon la préfecture) en hommage à Steve Maia Caniço a donné lieu à des heures de tensions et d’affrontement entre les forces de l’ordre et les fêtards, au cours desquelles un jeune homme a notamment perdu sa main.

Le président de la République et la ministre de la Culture se sont donc engagés à mettre en place une médiation avec les acteurs de la free party, afin d’établir un échange constructif pour éviter que ce type d’événements ne se reproduise. Une grande première puisque cela fait presque dix ans que le dialogue est rompu d’un côté comme de l’autre.

« Le Président nous a confié que les images qu’il avait vues ne lui avaient pas plu. Donc le dialogue va reprendre. On va pouvoir pacifier la relation entre les acteurs de la free party et l’État », explique Tommy Vaudecrane, président de Technopol qui va travailler en tant qu’intermédiaire à mettre en place cette médiation. « Les acteurs de la free party viendront poser leurs revendications et faire part des concessions qu’ils sont prêts à faire. On a échangé avec eux ce week-end et je pense qu’ils vont nous proposer cette semaine un certain nombre d’éléments pour définir un cadre à la tenue de nos événements. »

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant