Les plus beaux festivals électro en pleine nature, des rives du Nil aux forêts de Transylvanie

Écrit par Trax Magazine
Le 05.09.2018, à 17h27
04 MIN LI-
RE
©PerDahlgren
Écrit par Trax Magazine
0 Partage
La nature est plus que jamais au centre des événements culturels. Tout le monde veut faire la fête dans un cadre végétal éco-responsable. En France, la réunion entre musique électronique et nature inspire notamment les organisateurs des soirées JARdin GROLSCH_llandais, dont la prochaine date aura lieu le 13 septembre aux Nautes, avec D.KO Records. Mais qu’en est-il dans le reste du monde ? Trax a sélectionné douze festivals en pleine nature à faire au moins une fois dans sa vie.


Into the Valley – Espagne


L’Into the Valley vient de renaître de ses cendres, dans l’ancien fort de Sohail, vieux de 1000 ans, sur la pointe Sud de l’Andalousie. La citadelle est située à l’embouchure de la rivière de Fuenrigola sur une petite colline isolée à 38 mètres au-dessus de la mer. Peggy Gou, Amelie Lens ou encore Larry Heard au milieu de ruines romaines datant du IIIe siècle avant Jésus Christ. Vue imprenable.


Awake Festival – Roumanie

Niché au coeur de la Transylvanie, le festival d’électro Awake a lieu dans l’enceinte d’un château baroque du XVIIIe siècle. Sur un terrain de 16 hectares, bois et prairies sont encerclés par les berges de la rivière Mures. De la drum and bass, à l’électro en passant par le rock et indie, les artistes aussi bien internationaux que locaux viennent remplir d’histoires musicales le château.

Diamant Vert – France

Depuis quatre éditions, le festival Diamant Vert ravit le paysage du Cantal dans l’Hexagone. Le village bucolique de Tessières-Les-Bouliès, rythme chaque été au gré des sonorités électro. Le colletif Blaster Blaster investit l’étendue d’eau du plan Maurs, où réseau et Internet sont inexistants, pour une déconnexion totale. Bamao Yendé, Terrence Parker ou encore Wilko&ndy viennent prendre eux aussi des cours de yoga/vodka dans ce coin de paradis.

Monticule – France

Le Monticule s’installe chaque année dans le Domaine de Gayfié, dans le Lot. Situé au coeur d’un parc naturel régional, la scène donne une vue sur la vallée. Une source d’eau fraîche, à quelques minutes à pied, permet de se baigner et même de se balancer de liane en liane. Des moules au saké ou du cochon de lait cuit à la broche pour les plus gourmands, et une programmation ovni de Fjaak à Lena Wilikens pour les passionnés.

Waking Life – Portugal

Le Waking Life prend ses quartiers dans la ville médiévale de Crato, région du Nord de l’Alentejo, au Portugal. L’équipe, plateforme collaborative entre DJ’s, artistes et explorateurs, crée des installations éphémères qui font corps avec le paysage idyllique, entre interminables plaines, montagnes et lac bleu. Pour rejoindre la scène de Carl Craig ou Donato Dozzy ? Rien de plus simple, en radeau.

Nowhere Festival – Espagne

En Espagne, entre Saragosse et Lérida, après la Gate, le Nowhere festival est une enclave situé au milieu du désert de Monegros. Une semaine dans une plaine de sable, sans eau ni électricité où naît du néant aride le Nowhere. Shibari, histoire de la musique électronique, autant de workshops que d’expériences pour une parenthèse immersive. Pour un véritable avant-goût, le report de Trax est à retrouver dans le numéro 214.

Into the Woods – Pays-Bas

Into the Woods emplit de techno la forêt d’Amersfoort aux Pays-Bas. Décorée par une scénographie mystique, le festival crée une ambiance planante, presque irréelle en compagnie de DJ’s comme DJ Tennis, Or:la ou encore Joy Orbison.

Electric Forest – États-Unis

Le festival Electric Forest s’installe dans la forêt de Rothbury, dans l’état du Michigan. Hamacs et myriade d’installations la journée, électricité le soir. La forêt est alors inondée d’écrans lumineux, de créatures étranges et artistes de renom comme Mount Kimbie ou Bonobo.

electric forest

Noisily – Angleterre

Le festival Noisily se tient dans les bois de Coney Woods du Leicestershire, en Angleterre. Loin des biens matériaux et d’une société de consommation capitaliste, Noisily encourage l’expression de soi et la découverte de l’autre. Et la programmation est aussi excentrique que sa scénographie, composée entre autres de Dominik Eulberg, de Black Sun Empire…

Nyege Nyege Festival – Ouganda

L’événement se tient en Ouganda, dans une forêt de six hectares sur les rives du Nil, à seulement un kilomètre de la source. Six jours de musique et d’arts en compagnie de plus de 300 artistes venus d’une trentaine de pays différents. Le Nyege Nyege Festival fait de l’Ouganda une destination attractive pour les plus avertis.


Le ministre ougandais de l’Ethique, Simon Lokodo, avait annoncé interdire le festival, l’un des plus importants de musique électronique en Afrique de l’Est, pour cause de promotion sur l’homosexualité, et autres pratiques estimées immorales. Le gouvernement est revenu sur sa décision, le festival aura finalement lieu.

Secret Island Nation Festival – Suède

Niché sur l’une des plus belles îles de l’archipel suédoise, le Secret Island Nation Festival construit chaque année depuis 2001 sa propre autonomie. Les « citoyens » ou festivaliers définissent et vivent ensemble selon leurs propres règles. Plus de 40 artistes de la scène électronique internationale viennent animer cette nation utopique où après 4 jours, rien est laissé.

Meadows in the Mountains – Bulgarie

En Bulgarie, à 4h de voiture de la capitale Sofia, se trouve le Meadows in the Mountains dans le village de Polkovnik Serafimovo. Dans les Rhodopes, à 850 mètres au-dessus du niveau de la mer, les festivaliers construisent ensemble les installations et sculptures. Récupération, zéro plastique, chacun son gobelet, le festival est une bulle écologique et créative unique. Aussi unique que sa programmation avec Fat Mink, Just Jack, Ramzi ou encore Otzeki.

meadows

0 Partage

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant