Les festivals interdits jusqu’à « au moins » mi-juillet, clubs et salles de spectacles fermés après le 11 mai

Écrit par Jean Paul Deniaud
Le 13.04.2020, à 21h07
02 MIN LI-
RE
Écrit par Jean Paul Deniaud
0 Partages
Emmanuel Macron vient d’annoncer ce lundi 13 avril la poursuite du confinement pour chacun jusqu’au lundi 11 mai. Les lieux recevant du public comme les bars, clubs et salles de concert « resteront fermés » après cette date. Les festivals sont eux interdits « au moins » jusqu’à mi-juillet.

Pour la troisième fois depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, le président de la République Emmanuel Macron s’est adressé aux Français. L’objectif de cette allocution du lundi 13 avril, quatre semaines après le début du confinement face au coronavirus : dresser le bilan de l’action en cours, esquisser les perspectives de sortie, et établir les nouvelles règles et mesures de soutien. Parmi ces dernières, plusieurs adresses ont été faites au milieu de la culture et de l’événementiel, ainsi qu’aux lieux recevant du public comme les bars, clubs, restaurants ou salles de concert.

Mesure phare de l’allocution, le confinement est ainsi prolongé de quatre semaines, jusqu’au lundi 11 mai. Interdictions et obligations se poursuivent donc jusqu’à cette date. Si au-delà de cette date, les crèches, écoles, collèges, lycées rouvriront « progressivement les crèches, les écoles, les collèges et les lycées », cela ne sera par contre pas le cas des lieux recevant du public. « Restaurants, cafés, hôtels, cinémas, théâtres, salles de spectacles et musées resteront en revanche fermés. » Les grands événements, comme les festivals, ne pourront eux « se tenir au moins jusqu’à mi-juillet prochain. »

La décision d’une interdiction plus tardive pour raisons sanitaires répond également à la demande de nombreux professionnels du secteur de l’événementiel. Ceux-ci ont été nombreux ces dernières semaines à attendre du gouvernement une date ferme et plus éloignée pour anticiper l’annulation ou le report de leurs festivals, et mieux communiquer avec leurs assurances. « La situation sera collectivement évaluée chaque semaine pour adapter les choses et vous donner de la visibilité pour leur protection » a toutefois précisé Emmanuel Macron, ouvrant la possibilité à un futur nouveau report pour ce secteur si nécessaire.

Le président de la République a également annoncé avoir demandé au gouvernement « d’accroitre fortement les aides, et de les simplifier ». Sera mis en œuvre un « plan spécifique » pour les secteurs « comme le tourisme, l’hôtellerie, la restauration, la culture et l’événementiel qui seront durablement affectés » . Emmanuel Macron a ainsi évoqué la mise en place « d’annulations de charges» et « d’aides spécifiques», qui seront précisées par le gouvernement dès mercredi, lors du conseil des ministres. Le président de la République a également appelé les assurances, accusées ces dernières semaines d’échapper à leurs obligations, à « être au rendez-vous de cette mobilisation économique ». Un début de réponse à l’inquiétude des professionnels du tourisme, de la nuit ainsi que des organisateurs de festivals.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant