Les 10 commandements pour réussir son before

Écrit par Trax Magazine
Le 15.11.2017, à 16h47
03 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Trax Magazine
Parce qu’un before peut vite tourner au vinaigre, et parce que chaque détail a son importance quand il faut assurer l’ambiance, Trax proclame dix commandements pour kiffer jusqu’en after, du choix de l’appart au service de livraison Kol pour éviter toute pénurie de boisson.


Chez un hôte sympa tu squatteras

Plus on est de fous, plus on rit ! Mais pour cela, il faut d’abord un asile digne de ce nom. Chaque soirée commence par une longue conversation Facebook chaotique pour désigner celui qui accueillera la réunion au sommet. Choisissez de préférence quelqu’un de pas trop maniaque, et susceptible d’accepter vos potes en galère de toit.

Un appart posé tu investiras

Parce qu’un before peut vite être bondé, mieux vaut choisir attentivement le cadre des festivités. Evitez d’inviter la meute dans un studio qui se transformera vite en fumoir, et assurez un nombre suffisant de sièges pour ne pas finir tous en tailleur sur le carrelage. Vous avez passé l’âge.

Un SAM tu désigneras

On connaît le dicton : « Boire ou conduire, il faut choisir. » Une règle qu’il faut savoir appliquer à chaque soirée ! Choisissez donc un SAM qui deviendra le compagnon de route non alcoolisé idéal. Et qui sera le seul à se souvenir de chaque détail de la soirée. C’était le pote de qui le type qui s’est ramené avec un plot de signalisation ?

De vrais cocktails tu concocteras

Improvisez-vous barman pour remplacer les vodkas orange à bas prix par des cosmopolitans ou des mojitos. Il faudra certes y mettre le prix, mais on appréciera davantage la soirée !

Dans des endroits improbables tu ne t’endormiras pas

Quand la fatigue vous frappe, canalisez-vous, gardez la tête haute, et ne commencez surtout pas à imaginer que votre hôte veut transformer son appart en terrain de sieste. Ni la baignoire, ni le canapé, ni les toilettes ou le panier à chat ne sont qualifiés pour supporter votre détresse. Vous gagnerez au mieux de sévères douleurs au dos et à la nuque, au pire une séance de maquillage gratuite aux feutres.

Un encas tu ingurgiteras

Parce qu’il n’y a rien de pire que de boire le ventre vide ou de danser avec la fringale, n’oubliez pas de remplir votre estomac d’un plat qui tient au corps. Chacun sa conso pour préparer l’apéro mais un repas copieux permettra à votre corps de mieux absorber l’alcool.

Un bon système son tu installeras

C’est LA condition pour un before réussi : personne ne veut passer la soirée à s’ambiancer autour d’une minuscule enceinte Bluetooth gagnée à la tombola de votre petite-cousine. Alors pour être sûr de profiter à fond quand le relou de service passera “Despacito”, n’oubliez pas de vous procurer des enceintes de qualité.

Dans une bière qui traîne tu ne boiras pas

Petit filou que vous êtes, vous assistez à la soirée sans munitions pour vous abreuver. Attention tout de même à ne pas manger à tous les râteliers. Une bouteille subtilisée équivaut parfois à une gorgée au goût cendré. Rien de pire que la saveur d’un mégot pour vous dégoûter de l’apéro.

Des dictateurs du son tu n’inviteras pas

Parce qu’on connaît tous ce mec qui ne lâche jamais la prise jack et qui ne jure que par la micro-house underground lituanienne, n’oubliez pas de ramener des convives aux goûts éclectiques. Au risque de devoir s’ambiancer sur “Les Lacs du Connemara”.

La pénurie d’alcool tu ne connaîtras pas

“Mince, on n’a plus rien à tiser et à cette heure, tout est fermé !” Cette situation, vous la connaissez. Rien de pire que la vision d’une table de bouteilles vides alors que l’ambiance bat son plein. Plutôt que de tenter une expédition risquée à l’épicerie pour un pack hors de prix, restez au chaud et privilégiez un service de livraison comme Kol (disponible sur iOs et Android). Si vous êtes Parisien et qu’il n’est pas encore 5 h du matin, vous serez servis en à peine 30 minutes – livrés à vélo, avec des bouteilles à température de dégustation – et vous pourrez poursuivre vos exploits jusqu’à l’aube.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant