Legowelt va réinventer en live la musique du film culte 2001, L’odyssée de l’espace

Écrit par Jean Gueguen
Photo de couverture : ©Stanley Kubrick
Le 10.01.2020, à 16h38
02 MIN LI-
RE
©Stanley Kubrick
Écrit par Jean Gueguen
Photo de couverture : ©Stanley Kubrick
0 Partages
Le virtuose hollandais Legowelt prépare une adaptation exceptionnelle aux synthétiseurs de la bande originale du film culte de Stanley Kubrick, 2001, l’Odyssée de l’espace, qu’il jouera en live le 7 février prochain à La Haye.

Le Hollandais Legowelt, magicien de la synthèse sonore actif et prolifique depuis les années 1990, s’est trouvé un nouveau passe-temps : s’emparer de films cultes et en composer une nouvelle bande originale pour jouer sa propre version en live sur ses synthés adorés, pendant que le film est projeté. Après s’être essayé à cet ambitieux exercice sur Fata Morgana (1971) de Werner Herzog lors de l’ADE de 2017, puis en février 2019 au EYE Film Museum d’Amsterdam sur le Nosferatu, fantôme de la nuit (1979) du même réalisateur, le musicien s’attaque à un autre monument du cinéma : 2001, l’Odyssée de l’espace (1968), de Stanley Kubrick. Et c’est dans son bastion d’origine, La Haye aux Pays-Bas, le 7 février prochain lors du Grauzone Festival, que Legowelt délivrera cette performance inédite.

Classique de la science-fiction, le film de Kubrick devrait offrir un matériau idéal à l’adepte des synthétiseurs. À l’époque, la bande originale du film avait représenté un tournant dans l’histoire de la musique au cinéma en structurant davantage la narration et en favorisant l’immersion du spectateur. À noter que les morceaux qui la composent, issus du répertoire de la musique classique du XXe siècle, sont le fruit d’une victoire de Kubrick sur la MGM qui produisait le film. Le studio avait au départ refusé l’utilisation de musique classique et retenu le compositeur Alex North. Après deux mois de travail et de pressions acharnées de la part du réalisateur, le musicien fut évacué en ambulance de l’appartement où il était enfermé depuis deux mois. La partition composée ne représentait qu’une durée de 40 minutes. Kubrick obtint gain de cause. C’est donc à un sacré morceau de l’histoire de la musique de film auquel s’attaque Legowelt…

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant