Le premier album composé avec une intelligence artificielle arrive dans les bacs

Écrit par Chloé Sarraméa
Le 11.01.2018, à 16h44
02 MIN LI-
RE
©France24
Écrit par Chloé Sarraméa
La Gaîté Lyrique a été le théâtre du lancement d’un album hors du commun : Hello World. Il s’agit du tout premier album pop composé par plusieurs artistes… Et un logiciel d’intelligence artificiel. Mercredi 12 janvier, les 15 tracks du disque seront édités sur le label Flow Records.


Ce projet innovant a été baptisé Flow Machine. Il marque l’entrée des réseaux informatiques de neurones artificiels dans le monde de la production musicale. Sa présentation à la Gaîté Lyrique, temple de la culture à Paris, marque l’aboutissement de 5 ans de travaux consacrés à la recherche et au développement de cette technologie puissante. L’album, composé d’une quinzaine de morceaux, réunit des artistes aux influences multiples afin de réaliser une production musicale inédite.

A l’origine du projet : François Pachet, chercheur en intelligence artificielle chez Spotify et directeur de Flow Records. Il assure que « les éléments essentiels ont été faits avec l’intelligence artificielle. « Avec », et non « par ». Jusqu’à présent, les machines n’ont pas d’intentions. C’est une aide. […] L’IA est intéressante dans les détails. Elle produit des audaces harmoniques, rythmiques et timbrales. » L’IA, qui « a joué un rôle majeur dans la composition », permet donc d’explorer une nouvelle manière de créer de la musique, qu’elle soit électronique ou non.

   À lire également
Le premier robot DJ au monde sait mixer sur CDJ et scratcher sur vinyle

L’album rassemble des artistes reconnus de la scène musicale : Kiesza, Ash – groupe de rock alternatif –, Kyrie Kristmanson, artiste issue de la scène folk contemporaine. Ont également répondu présents le duo français Pirouettes, l’artiste berlinois d’indie rock Jata, et même Stromae, à l’origine de la composition de plusieurs morceaux. Hello World rassemble ces huit musiciens qui ont été contraints de choisir parmi les mélodies proposées par la machine. Cette dernière avait été « nourrie » au préalable « avec de la musique existante », s’inspirant des univers des artistes, et a « imposé des samples » comme l’indique le duo électro-pop Pirouettes. Kyrie Kristmanson précise que l’on sent bel et bien que « les mélodies n’ont pas été composées par un cerveau humain ». Stromae, à l’origine du rythme de « Hello Shadow », conclut : « Demain, on fera tous de la musique comme ça. »


L’album Hello World sort le 12 janvier sur Flow Records.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant