Le nouveau film de Justice est un véritable show intersidéral

Écrit par Amaury Lelu
Le 18.06.2019, à 14h19
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Amaury Lelu
Lundi 17 juin, Justice présentait son film Iris : A Space Opera en avant première au cinéma Pathé de la Villette. Une heure de voyage avec l’un des plus célèbres duo de French Touch dans un décor spatial et futuriste.

Avec un film réalisé par Armand Beraud et André Chemetoff, Justice a embarqué les spectateurs du cinéma Pathé de la Villette dans un live show intersidéral. Pendant une heure, ce lundi 17 juin, le duo phare d’Ed Banger présentait de manière inédite son nouveau film cosmique, Iris : A Space Opera by Justice.

Le film propose un voyage multidimensionnel d’une heure entre des jeux de lumière époustouflants et les tracks revisités de l’album Woman World Wide. Lors de l’avant-première, certains bras se lèvent et s’agitent, entrainés par les mélodies du duo. Les sifflements et les applaudissements s’invitent également entre les morceaux. Certains comme “D.A.N.C.E” ou “Audio, Video, Disco” sont même acclamés dès les premières notes jouées. Autour des deux membres de Justice installés sur un podium, le décor transporte les spectateurs dans un univers rétro-futuriste et spatial.

Depuis 2007, le duo cherche à filmer ses représentations pour les partager avec ceux qui ne pouvaient pas y assister. « On voulait retranscrire l’énergie d’un live mais ça ne fonctionnait pas », avoue Justice à la fin de la séance. « Pour cela, il ne faut pas avoir de public et laisser la caméra aller à des endroits improbables. » Les deux DJ’s concèdent que jouer sans public est « déconcertant » mais décident de s’enfermer dans les studios de Luc Besson après leur tournée 2017/2018 “Woman World Wide”.

Pour enregistrer leur film, ils font appel à André Chemetoff et Armand Beraud qui avait déjà contribué à la réalisation du clip DVNO. « Afin de donner une impression d’apesanteur, il fallait prendre le parti d’avoir des plans longs qui traversent la scène », explique l’un des réalisateurs.« On ne peut pas filmer une heure pour des raisons techniques donc on a été obligé de couper à un moment. C’est pareil pour la musique, parfois ce sont des inserts qui proviennent de meilleures prises. Mais tout a été enregistré en une fois. » La production finale s’inspire de Blade Runner, 2001, l’Odyssée de l’espace ou Star Trek, des influences cinématographiques évidentes pour Justice : « Une partie de nous est coincée dans le vintage. Quand on fait un logo, on ne peut pas s’empêcher de le faire ressembler aux années 70, idem pour nos looks ». Les créateurs du hit planétaire “D.A.N.C.E” précisent que le film est pour eux un souvenir de la tournée et qu’il ne sera pas disponible facilement. Ils concèdent que leur œuvre résonne aux sonorités disco et l’assument : « On a toujours été là-dedans, ça ne va pas aller en s’arrangeant ! »

Le jeudi 29 août 2019, à 20H30, le film du duo iconique français sera diffusé une seule fois dans le monde entier accompagné d’un making of. 

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant