Le Nördik Impakt est de retour à Caen avec ses concerts électroniques en appartement

Écrit par Briac Julliand
Le 10.10.2018, à 10h26
02 MIN LI-
RE
©Sylvain Di Cristo
Écrit par Briac Julliand
Pour la dixième fois, le Nördik Appart, petit frère du Nördik Impakt – qui fête cette année sa vingtième édition –, vient proposer dix concerts gratuits, en amont du festival, dans la nuit du 25 octobre prochain à Caen. Gratuits, et déjà complets, les sets ont la particularité de se dérouler dans des appartements.

Pour la dixième année consécutive, l’association Happy Daymon s’associe au Nördik Impakt pour proposer aux festivaliers les plus férus de concerts dix live gratuits, avant même le début du festival. L’occasion, déjà, de découvrir le fleuron de la scène électro montante en France, mais aussi d’aller se trémousser dans les appartements où se dérouleront simultanément les sets. Car ce sont les baraques de Caen qui accueilleront les artistes francophones, tous venus se produire pour l’occasion.

Les heureux détenteurs d’une place ont donc du choisir entre l’électro aux accents rétro du bien nommé duo Christine, en référence au film de John Carpenter, qui présenteront leur album Atom From Heart, et les symphonies synthétiques du parisien Faroe. Les amateurs de rock ont, quant à eux, probablement préféré prendre leur billet pour Thé Vanille, chez qui les riffs de guitare se mêlent parfaitement aux nappes de synthés. D’autres auront la chance de voir se produire Degree, juste successeur de Nick Murphy, à l’électro-folk touchante, tandis que Marc Lebruit dévoilera l’étendue d’un répertoire développé sur pas moins de sept albums, tous plus variés les uns que les autres.

   À lire également
Caen : Laurent Garnier, Maceo Plex et Daniel Avery vont souffler les 20 bougies du Nördik Impakt

Issu de Granville, toujours en Normandie, Tito Candela présentera sa musique aux multiples influences, une électro teintée, entre autres, de soul, new wave et dub. Côté techno, seul Plaisirs fera monter le ratio de BPM de la capitale normande. Enfin, les appartements de Caen accueilleront le rock mélancolique de Dune Basement, qui joueront leur premier album Histoires Passées, face à la toujours inattendue prestation d’Embrasse Moi, tantôt ballade folk, tantôt pop électronique. Au même moment, les amateurs de noise découvriront l’univers sombre et texturé d’Outrenoir, également de passage.

Déçus d’avoir loupé le coche ? Pas de soucis, le festival a tout prévu : pas moins de 9 concerts sont prévus au Cargö, parmi lesquels des sets exclusifs des Rennais de 2acid et Infracid le 24 octobre. Le lendemain, ce sera au tour de Blow de se produire à la maison de l’étudiant, tandis que le 27, rendez-vous à la bibliothèque Alexis de Tocqueville pour passer un après-midi électronique avec Jennifer Cardini, Christophe Brault et Loya.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant