Le maire d’un village espagnol qualifie de “magnifiquement organisée” une rave illégale de 6 jours

Écrit par Clarisse Prevost
Le 05.01.2023, à 23h46
02 MIN LI-
RE
Écrit par Clarisse Prevost
0 Partages
Selon le média The Guardian, une rave illégale qui a duré six jours et attiré plus de 5 000 personnes a eu lieu dans un petit village d’Espagne pendant la période du Nouvel An.

Du vendredi 30 décembre au mercredi 4 janvier, le village de La Peza, à Grenade, a vu surgir de nulle part à moins d’un kilomètre de son centre des tentes, stands, caravanes et sept scènes. En effet, ce village de 1 200 habitants s’est vu soudainement quintuplé. Fernando Álvarez, maire de la municipalité, déclare : « Samedi, nous étions 6 000. » La plupart des participants venaient d’Espagne, mais certains ravers étaient originaires d’Italie et des Pays-Bas. Il poursuit : « Franchement, c’était magnifiquement organisé. C’était comme une petite ville. Ils avaient une boulangerie, une pizzeria, des magasins de vêtements, des gens qui vous tressaient les cheveux – ils avaient absolument tout. Je suis étonné qu’ils aient réussi à mettre tout cela en place en l’espace de quelques heures. »

Les autorités locales ont été contactées une fois la fête commencée, et la police a décidé qu’il serait plus sûr de l’encadrer plutôt que de tenter d’expulser les 5000 ravers. Après son arrivée, la police espagnole a mis en place des barrages routiers et des barricades pour empêcher les gens d’entrer dans la rave, et a fait surveiller les nouveaux arrivants par un hélicoptère. Selon la police, la rave s’est très bien déroulée, avec seulement quelques arrestations pour résistance à l’autorité et infractions liées à la vente et l’achat de drogue. Des membres intrigués du village local se seraient joints à la fête, notamment de jeunes résidents et un villageois de 80 ans.

Le maire a poursuivi son propos en suggérant que la fête géante pourrait profiter au village à l’avenir. Il a ajouté : « Nous avons obtenu six jours de divertissement, mais nous reconnaissons également que cet incident nous a donné un peu de publicité. N’hésitez pas à nous rendre visite, mais peut-être pas 5 000 personnes d’un coup. »

On vous laisse découvrir l’histoire d’une autre rave qui a fait plaisir une commune, dans l’Yonne cette fois.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant