Le légendaire beatmaker J Dilla inspire des cours de musique aux États-Unis

Écrit par Tschani Boulens
Photo de couverture : ©D.R
Le 28.08.2019, à 17h21
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Tschani Boulens
Photo de couverture : ©D.R
La fondation Save the Music vient de lancer un programme d’éducation musicale en hommage au beatmaker J Dilla. Développé en partenariat avec le collectif créatif de Pharrell et l’université d’Arizona, le programme veut aider les étudiants à booster leur créativité par l’apprentissage des bases de l’enregistrement et de la production électronique.

Dans certaines écoles publiques aux États-Unis, il sera bientôt possible d’apprendre les bases de la production électronique. Ce programme nommé « J Dilla Music Tech Grant », en hommage au beatmaker décédé en 2006, a été développé par l’organisation caritative Save the Music en partenariat avec le collectif créatif de PharrellI am OTHER, et l’université d’Arizona.

Le projet a déjà été mis en place, sous formes de pilotes, dans des lycées américains publics de Philadelphie, Miami, Brooklyn et Newark. L’un d’entre eux était d’ailleurs supervisé par Wyclef Jean. Le but de ce programme est d’initier et d’offrir des outils d’apprentissage en matière d’enregistrement, de production et de création électronique aux élèves de ces établissements. La fondation Save the Music s’est donné comme mission de révolutionner l’éducation musicale à l’école à travers des cours qui s’adaptent à leur époque, afin d’aider les élèves à développer autant leur créativité que leur confiance en eux.

À travers ce programme, la fondation Save the Music, créée par Steve Pykers, le co-fondateur de MTV, rend hommage à un des plus grands producteurs de notre époque, J Dilla. Surnommé « The Drum master », génie absolu des rythmiques sur une mesure, a révolutionné les beats par sa simplicité et son efficacité. Armé de son instrument fétiche, le sampleur MPC 3000 d’Akai, il a produit des beats qui ont influencé une génération de musiciens électroniques, comme Moodymann,Flying Lotus, dBridge ou encore DJ Mehdi.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant