Le Grand Rex projette un grand cycle de documentaires dédiés à la house et techno

Écrit par Chloé Sarraméa
Le 19.01.2018, à 11h44
02 MIN LI-
RE
©Grand Rex
Écrit par Chloé Sarraméa
Des soirées dans des lieux emblématiques de la ville, une tournée dans les clubs de France et à l’international, un concert philharmonique des plus grands classiques Ed Banger Records… Pour célébrer la culture musicale électronique jusqu’au bout, nouveau chapitre du programme Rexist spécialement conçu pour les trente ans du club : les soirées CinéRexClub – Roots of a Raveolution. Premières séances les jeudis 25 janvier, 22 février et 22 mars.


Manu Casana – l’un des organisateurs des toutes premières soirées house et techno au Rex en 1988 –  est à l’origine du projet. Son expérience sur la scène musicale électronique lui servira à en conter l’histoire. Un récit en plusieurs chapitres puisque « douze soirées thématiques seront étalées sur l’année. » Sont alors programmées une fois par mois des projections de films documentaires, qui reviendront toute l’année sur l’histoire du mouvement underground et son expansion. Comme celui des raves anglaises qui ont explosé dans les années 80, la naissance de la techno à Detroit, celle de la house à Chicago et New York… La diffusion de ce mouvement en Europe est aussi racontée via Ibiza, Manchester et Paris.

   À lire également
Ed Banger invite un orchestre philharmonique à réinterpréter ses classiques au Grand Rex

La projection de ces films documentaires aura vocation à expliquer les racines et les développements du milieu underground. Les projections se dérouleront au cinéma le Grand Rex, et seront suivies de débats avec des invités spéciaux : artistes, réalisateurs, journalistes, activistes qui ont vécu de près l’avènement de ce mouvement culturel. Manu Casana précise – pour le plus grand bonheur de tous – : « Une fois les débats clos, place à la musique et à la danse dans la salle du Rex Club, en accord avec la thématique du documentaire. » Un after en compagnie des artistes intervenants sera donc prévu après chaque projection, quelques marches plus bas.

Le jeudi 25 janvier, démarrage avec la soirée Let There Be House. Deux documentaires seront diffusés pour nous raconter la naissance de la house music à Chicago et à New York : House went global et I was there when House took over the world. House was born. « Ce documentaire est une avant-première, nous confie Manu Casana. Même moi j’y ai appris des choses ! ». Les DJ’s américains Marshall Jefferson et Tony Humphries seront présents – deux monuments de Chicago et New York –, ainsi que le journaliste Patrick Thévenin et le musicien Patrick Vidal – Benjamin Button de la nuit parisienne

   À lire également
St Germain donnera un concert exceptionnel sur la scène du Grand Rex pour les 30 ans du club

Le 22 février, rendez-vous pour la projection Ibiza Pionniers avec deux documentaires : Hippies Forever et Ibiza : mythes et réalités. Patrick Thévenin sera de retour, en compagnie de Carlos Moro. L’illustre DJ Alfredo et César De Melero animeront le débat, avant d’occuper le booth du club. Retour en salles le 22 mars avec la Manchester Party, et diffusion du documentaire Manchester Keeps On Dancing. « Une autre avant-première, qui montre cette fois-ci la nouvelle scène de Manchester », indique Manu. La projection sera suivie de sets d’anciens résidents de l’Haçienda : Mike Pickering, Dave Haslam et DJ Paulette. Pour le reste des dates, le programme n’a pas encore été communiqué.

Pour plus d’informations sur les prochaines projections, on vous invite à suivre la page Facebook du Rex Club.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant