Le gouvernement débloque 50 millions d’euros pour aider le monde de la nuit

Écrit par Marion Adrast
Photo de couverture : ©Alban_Gendrot
Le 24.07.2020, à 15h50
02 MIN LI-
RE
©Alban_Gendrot
Écrit par Marion Adrast
Photo de couverture : ©Alban_Gendrot
0 Partages
Alain Griset, ministre délégué aux Petites et moyennes entreprises, annonce une aide financière de 50 millions d’euros pour aider les discothèques touchées de plein fouet par la crise sanitaire. Pas d’autorisation d’ouverture en vue.

45 000 euros pour chaque discothèque, à hauteur de 15 000 euros pendant trois mois. C’est l’aide accordée ce vendredi 24 juillet par le gouvernement pour soutenir les établissements de nuit fermés depuis le 14 mars dernier en raison de la pandémie de Covid-19. Le gouvernement veut ainsi éviter la fermeture définitive « au-delà du 10 septembre » des établissements menacés de faillite.

Coût total de la mesure : 50 millions d’euros

Le comité de filière Nuit, lieux musicaux festifs & de vie qui fait suite à la mission Barillet-Steinbach pour développer l’attractivité nocturne française avait demandé un soutien financier le 21 avril dernier auprès de l’ancien premier ministre Édouard Philippe et de son successeur, Jean Castex. Grâce au travail du comité effectué aux côtés de l’ancien secrétaire d’état au Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, du nouveau ministre délégué aux Petites et moyennes entreprises, Alain Griset, des syndicats – CSLMF-UMIH-NUIT-SNEG, GNI-SYNHORCAT-SNDLL -, du collectif Action Nuit, du député Christophe Blanchet et de la SACEM, le dispositif de soutien à la filière nocturne va permettre à environ 85 à 90 % des discothèques de couvrir leurs charges. Coût total de la mesure : 50 millions d’euros, pour 1 600 entreprises concernées.

Ne pas oublier les autres activités festives

« Il est essentiel que les seules discothèques, n’ayant que ce statut, qui font partie du monde vaste des activités festives, ne s’accaparent pas seules les aides publiques sectorielles » a rappelé Frantz Steinbach, à l’origine de la mission Barillet-Steinbach. Le comité de filières Nuit, lieux musicaux festifs & de vie appelle ainsi le gouvernement a élargir cette aide à l’ensemble des activités festives, également touchées par la pandémie : spectacles, concerts debout, établissements de bar festifs debout, clubs et festivals, comme l’expliquait Trax hier.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant