Le festival Electronic Playground va transformer Toulouse en cour de récré

Écrit par Thémis Belkhadra
Photo de couverture : ©D.R.
Le 16.09.2016, à 15h52
02 MIN LI-
RE
©D.R.
Écrit par Thémis Belkhadra
Photo de couverture : ©D.R.
Le samedi 24 septembre, les grands enfants de Toulouse se donnent tous rendez-vous à l’Electronic Playground dans un magnifique warehouse pour donner libre cours à toutes leurs envies. Sur une bande-son tech house calibrée pour le dancefloor.

Fini les soucis, le 24 septembre, Toulouse retombe en enfance. Après une première tentative échouée en juillet 2015, l’équipe de Candyhouse impose cette fois-ci son Electronic Playground dans la joie et la bonne humeur. Le concept : inviter les grands enfants que nous sommes à retrouver la simplicité des activités d’autrefois, qu’elles soient sportives, ludiques ou artistiques.

“Une cour de récré géante”, annonce le festival. Au programme, des activités sportives (volley, badminton…), ludiques (concours de dessin, dictée, mathématiques) et artistiques (peinture, pâte à modeler). Une bataille d’eau géante est également à prévoir ainsi qu’une Playing Area dont le contenu est encore top secret.

À toutes ces activités s’ajoute un line-up des plus appréciables, justement balancé entre techno, house et deep house. Pleasurekraft en tête d’affiche, suivi par Olivier Weiter et Spaceandtime. Des sonorités à la fois dancefloor et aériennes qui ajouteront encore un peu de magie au concept original de l’Electronic Playground. 

En parlant d’originalité, la pièce maîtresse du festival sera son open-air, géré par le collectif local Greedy Guts. De jeunes DJ’s locaux (Viatge, KO, Brakak et Milio Ruando) se relaieront aux côtés de cuisiniers qui prépareront de bons croque-monsieur à qui voudra. Ingénieux.

Billetterie
Event Facebook

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant