Le collectif La Darude lance son propre label et annonce des sorties explosives

Écrit par Trax Magazine
Le 30.11.2022, à 11h13
04 MIN LI-
RE
Écrit par Trax Magazine
0 Partages
En plus d’organiser depuis quelques temps les soirées les plus déjantées, le collectif La Darude passe à la vitesse supérieure et se lance maintenant dans une nouvelle aventure en créant son propre label. Et son nom promet déjà de belles folies : bienvenue à Tekno Kawaii.

Comment est née l’idée de faire un label ?

Dj kwamē : Ça nous est venu durant les confinements de l’année 2020 en préparant la reprise des événements. On s’est rendu compte en diggant qu’une nouvelle génération inspirée par l’eurodance, la trance, la happy hardcore et la donk était en train d’émerger timidement et on voulait la pousser à travers nos évents et un label de musique. 

Die Klar : L’idée était de faire perdurer l’identité musicale déjantée de La Darude hors des soirées avec cette nouvelle scène composée de jeunes artistes locaux et internationaux. Pour moi qui suis également producteur de musique, c’est plus simple si le label où je veux sortir mes morceaux me correspond donc je me suis dit : « Autant créer le nôtre ! ».

Dj kwamē : C’est vrai ! Et le succès des soirées La Darude a facilité la création du label. On est maintenant sûr.e.s que des artistes/producteurs de cet univers trouveront leur public en collaborant avec nous. Pour la distribution, on a contacté Brice d’Underscope qui a eu confiance en notre projet et ça s’est fait naturellement.

Quel lien y-a-t’il entre le label et les soirées La Darude ? Comment allez-vous faire en sorte de garder l’esprit de La Darude sur ce label ?

Dj kwamē : Il y a deux liens : la musique et l’esthétique. 

Die Klar : Oui, les références musicales sont les mêmes et l’esprit énergique et positive des tracks rappellent l’ambiance que l’on trouve dans nos soirées. 

Dj kwamē : Et puis ce qui est cool, c’est que l’univers de La Darude va vivre en dehors des clubs avec des artistes d’aujourd’hui. On va pouvoir l’avoir dans ses oreilles ou chez soi pour faire la fête entre copain.e.s et le faire connaître à un nouveau public.

Xioute : Pour l’esthétique, on a choisi de créer une cohérence entre la DA des soirées et celle du label. L’idée est que le public fasse directement le lien. Du coup, les couleurs du label (bleu, orange, jaune) sont identiques à celles de La Darude. Notre mascotte Dee Dee, habillée en total look y2k, fait également le lien entre les soirées et le label. Enfin, les petites étoiles sur le logo Tekno Kawaii font écho aux scintillements dans les yeux des personnages de manga.

Pour ce label, quelles étaient les lignes directrices ? Ce que vous vouliez faire et ce que vous ne vouliez surtout pas faire ?

Die Klar : On avait la vocation d’apporter une vision innovante, colorée et moins caricaturale de l’eurotrance, la happy hardcore et la donk des années 2000. Cette vision passe par la démocratisation et la modernisation de ces genres.

Dj kwamē : Oui et on a envie de briser le plafond de verre entre la musique électronique club et la pop de demain. Pour ça, on a aussi cette volonté d’aller vers des influences qui nous ressemblent comme l’hyperpop. Mais d’un autre côté, on n’a pas envie de prendre ce virage pop à 180°. On se garde de la place pour des releases plus club et plus brut. Le tout est de garder un équilibre où nous aussi nous prendrons plaisir à digger sur notre propre label et jouer les morceaux en club.

Si vous deviez définir ce label en trois mots, ce serait quoi ?

Xioute : Fun !

Die Klar : Coloré !

Dj kwamē : Énergique !

Pourquoi ce nom : Tekno Kawaii ?

Dj kwamē : Alors ça ! Haha ! Ça nous est venu tout simplement à force d’entendre des lofteurs (le surnom donné au public des soirées La Darude, NDLR) le répéter au cours de nos quatre ans d’existence. On a voulu leur rendre hommage. 

Die Klar : Et on voulait un nom facile à retenir et qui incarne l’esprit de La Darude. « Tekno » c’est pour le côté musique teuf et alternatif.

Xioute : « Kawaii » c’est pour l’aspect coloré et accessible, sachant que la culture Kawaii est quelque chose qui me parle pour avoir baigné là-dedans toute mon enfance grâce à la famille du côté de ma mère. Je pense que ça se ressent dans mes inspirations et références pour les visuels. Et puis on a Dee Dee qui, avec son aspect « chibi » et mignon, est une mascotte Kawaii !

Pouvez-vous me parler un peu de La Darude presents Tekno Kawaii vol.1, votre première release ?

Dj Kwamē : La Darude presents Tekno Kawaii vol.1 est le projet de lancement du label. C’est une compilation de sept morceaux avec des artistes français et internationaux prometteu.r.se.s ou confirmé.e.s qui ont pour but de redéfinir les frontières des genres musicaux joués à La Darude. Le projet sort le 9 décembre et le 1er single sort le 1er décembre. On bosse dessus depuis 1 an et on est très content.e.s d’être arrivé au bout !

Pouvez-vous nous présenter un peu les premiers artistes que vous allez pousser avec ce label ? Comment les choisissez vous ?

Dj kwamē : Sur ce premier projet, on a surtout choisi des artistes qu’on aime bien et qui correspondent à notre univers. On voulait montrer la diversité des styles à La Darude en gardant l’esprit décalé et une certaine nostalgie.

Die Klar : Il y a les copains Dj Fingerblast, Esteban Desigual et Future is Offline qu’on a déjà pu voir à des Darude Parties et il y a des artistes internationaux comme D V D, Aexhy et Dallaniel (a.k.a Dj Frustriert) que l’on suit depuis longtemps sur SoundCloud. Pour Panteros666, la connexion s’est faite à l’anniversaire de nos trois ans où on a direct accroché puis il m’a invité à jouer à Reims où je lui ai évoqué la compilation qui l’a grave chauffé. Le lendemain, on avait déjà son morceau en feat avec Chippy Nonstop, c’est allé très vite ! Pour nous qui sommes fans de lui depuis l’époque de Club Cheval et du Social Club, ça fait plaisir qu’un artiste de sa trempe ait adhéré au projet.

Avec quelle régularité comptez-vous sortir des projets sur ce label ?

Die Klar : Il y aura, en moyenne, un projet une fois tous les deux mois que l’on retrouvera sous forme de single, EP ou compilation. J’ai aussi un single qui arrive dans le 1er semestre et qui promet d’être bien tchatcheur, mais avant ça on se retrouve le 1er décembre avec Panteros666 et Chippy Nonstop pour la sortie du 1er single !

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant