Laurent Garnier annonce que le film adapté de son livre Electrochoc va finalement se faire

Écrit par Alexis Tytelman
Le 12.07.2019, à 14h50
02 MIN LI-
RE
©Fonktion
Écrit par Alexis Tytelman
Interviewé au festival Dour par Radio Nova, Laurent Garnier vient d’annoncer que le tournage du film inspiré de son livre Électrochoc allait bientôt reprendre. Une excellente nouvelle pour les fans, qui attendent ce projet depuis plusieurs années.


Peu de personnes y croyaient encore. Après des années d’espérance qui, suite à l’annonce d’un documentaire sur la vie du maître, semblaient définitivement enterrées, Laurent Garnier vient d’annoncer que le film inspiré de son livre Électrochoc allait bel et bien se faire. Un ouvrage dans lequel Garnier revenait, entre autres, sur l’évolution du clubbing et de la scène électronique de 1987 à 2003, son année de parution.

La bombe a été larguée en soirée, sur les ondes de Radio Nova. Interviewé depuis le festival Dour, où l’intéressé se produisait pour la première fois en solo cette année, ce dernier a confirmé que le tournage du film, sans cesse repoussé depuis des années, allait enfin reprendre.« Le film va se faire » confirme ainsi le DJ français.« Dans le cinéma rien n’est jamais fait tant que tu n’as pas la caméra sur l’épaule et que tu dis ‘on tourne’. Mais le scénario a été réécrit l’an dernier, on est en financement en ce moment, il va se faire, normalement ! »

Fin 2017, plusieurs déconvenues avaient en effet frappée l’équipe de tournage. Contraint de partir en tournée, Nekfeu, qui devait jouer le premier rôle, avait dû se retirer du projet, entraînant dans la foulée le retrait de Canal +. En quelques jours le film retournait dans les cartons.« C’est très violent le cinéma », commentait hier le DJ en se rappelant cet épisode. Dans un interview à Magnetic Mag, Laurent Garnier prévenait, sur un ton défaitiste, que « si ça ne se concrétise pas d’ici Pâques, j’arrête ».

Bien heureusement, l’ambassadeur en chef de la techno française n’a pas tenu promesse. Et il aura fallu attendre cet été 2019 pour apprendre que la société de production anglaise Featuristic Films reprend en main le chantier. Plutôt logique pour l’ancien résident du mythique club Hacienda qui, au début de sa carrière, rencontra d’abord le succès outre-Manche avant de conquérir les oreilles de ses compatriotes.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant