L’achat de l’unique album de Wu-Tang par l’homme le plus détesté des États-Unis ne dérange pas RZA

Écrit par Thémis Belkhadra
Le 12.01.2016, à 12h51
02 MIN LI-
RE
Écrit par Thémis Belkhadra
L’affaire avait secoué pas mal de fans du Wu-Tang. En novembre dernier, le groupe mettait aux enchères l’unique exemplaire de leur dernier opus Once Upon a Time in Shaolin. Problème : c’est Martin Shkreli, l’homme le plus détesté des Etats-Unis, qui remportait l’enchère pour 2 millions de dollars. Il lui aura fallu deux mois mais RZA, le leader du Wu-Tang, s’est enfin exprimé : “Il l’a acheté, il peut en faire ce qu’il veut”.

Interrogé par le site Bloomberg sur la vente de la seule copie de Once Upon a Time in Shaolin, RZA, leader du Wu-Tang Clan, a avoué ne pas avoir de regrets. 

“Je ne pourrais jamais discriminer quelqu’un qui apprécie l’art. (…) Si mon pire ennemi venait à une vente en mode : “Yo, je veux cette photo de RZA pour lui lancer des fléchettes dessus”, l’objet est mis aux enchères donc je n’ai rien à dire”, a expliqué RZA à la chaîne américaine.

Pour lui, on ne revient pas sur une décision. Si l’homme le plus détesté des Etats-Unis à remporté la vente, alors l’album lui appartient.

L’identité de l’acquéreur avait suscité de vives polémiques aux Etats-Unis. Et pour cause : “l’homme d’affaires” Martin Shkreli, capitaliste chevronné et insensible que l’Amérique adore détester, avait racheté en 2015 l’entreprise Turing Pharmaceuticals qui produit le Daraprim, un médicament destiné aux personnes infectées par le VIH.

Ni une ni deux, Martin Shkreli flaire le bon filon et augmente de manière extraordinaire le tarif du produit phare de l’entreprise. Sans compassion aucune, il fait passer le prix du Daraprim de 13,50 dollars à 750 dollars. Et assume complètement son geste : il s’amuse à partager des articles le critiquant ou à faire des pieds de nez à ses détracteurs chaque jour sur son compte Twitter.

Au cours de l’entretien, RZA a tout de même sollicité Martin Shkreli pour qu’il partage l’album en téléchargement gratuit sur internet. Si les agissements de l’escroc ne semblent pas déranger pas le rappeur plus que ça, cette histoire restera en travers de la gorge des fans du Wu-Tang.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant