Paris : La Station ouvre les portes d’un deuxième espace extérieur, “Station Nord”

Écrit par Sarah Pince
Le 04.09.2020, à 12h46
02 MIN LI-
RE
Écrit par Sarah Pince
0 Partages
Pour sa rentrée 2020, La Station – Gare des Mines expérimente une toute nouvelle formule et inaugure un grand espace à ciel ouvert dédié à l’expérimentation artistique : Station Nord. Pour fêter ça, elle organise un week-end hors-les-murs qui mêle arts vivants et plastiques, les 11 et 12 septembre prochains. Une nouvelle saison qui prévoit d’être riche et innovante.

Crédits photos © : Henrike Stahl

En juillet dernier, La Station – Gare des Mines nous annonçait déjà une rentrée pleine de surprises. Chose promise, chose due : à partir du 11 septembre, la salle se renouvelle et s’agrandit sur un deuxième espace extérieur dont l’équipe a obtenu un bail sur deux ans, baptisé Station Nord. Un entrepôt industriel doté d’un grand espace en plein air 4 à 5 fois plus grand, accolé au spot originel basé depuis juin 2016 à Porte d’Aubervilliers. De quoi profiter des dernières soirées de l’été avant le retour de la grisaille parisienne.

LA STATION FERME POUR L’ÉTÉ !La Station – Gare des Mines ferme ses portes pour l'été ! Tout juste le temps de profiter…

Publiée par La Station – Gare des Mines sur Vendredi 24 juillet 2020

Pour célébrer l’ouverture de ce nouvel espace outdoor retardé de quatre mois en raison du Covid, l’équipe de La Station propose un week-end festif et contemplatif entre musique et arts du spectacle. L’occasion pour le collectif Mu d’expérimenter un nouveau format en accord avec les normes sanitaires actuelles. Loin des soirées club, l’espace prévoit d’être consacré à des événements très différents de ce qui est habituellement proposé : c’est un projet plus ouvert, expérimental et hybride, à la croisée des disciplines artistiques.

« On est encore dans une phase expérimentale. Station Nord va se présenter comme un chantier permanent qui va évoluer dans le temps. Un lieu d’accueil de jour qui offrira la possibilité à tout type de public de déambuler » expliquent Valentin Toqué, Mathilde Queguiner et Eric Daviron, programmateurs musique pour la Station. Ce futur laboratoire créatif et lieu de rencontre prévoit d’abriter un bar, un restaurant, un plateau radio, ainsi qu’un atelier de sérigraphie et de création sonore. Autour des trois scènes, des places assis seront disséminées un peu partout pour répondre à la distanciation physique imposée.

© : Henrike Stahl

Entremêlant créations plastiques, arts de la scène et musique, la rentrée de La Station sera à l’image du projet : pluridisciplinaire. Le lieu alternatif parisien entend offrir un week-end d’expérimentation et de décloisonnement des disciplines artistiques. De 19h à 2h, Station Nord accueillera des performances d’artistes aux horizons multiples, avec des installations plastiques et autres spectacles, accompagnés de sets de Jardin entre mix et performance vocale, du producteur et danseur parisien NSDOS et sa techno hybride bricolée, ou encore de l’autodidacte Tryphème qui livrera un DJ set de 2 heures pour clôturer les festivités avec un atterrissage en douceur.

Les DJs seront précédés de diverses performances de spectacle vivant avec l’artiste coréen aux multiples casquettes Erwan Ha Kyoon Larcher, qui a notamment travaillé aux côtés de Rebeka Warrior, ou encore une performance entre danse et mapping vidéo orchestrée par Aïda Bruyère et Patricia Badin. La Station invitera aussi Méryll Ampe le samedi pour ouvrir sa résidence. La sculptrice et artiste sonore présentera son travail sur la spatialisation du son. Autre installation mêlant musique et art plastique, le dispositif poétique de m-O-m qui transforme le son en lumière.

Plus d’informations sur la soirée du vendredi 11 septembre sur la page facebook de l’événement. Plus d’informations sur la soirée du samedi 12 septembre sur la page facebook de l’événement.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant