La soirée Possession investit un hangar de banlieue et invite un monstre techno

Écrit par Lucien Rieul
Le 25.01.2017, à 15h19
02 MIN LI-
RE
©Possession
Écrit par Lucien Rieul
L’équipe de Possession quitte une nouvelle fois son QG au Gibus pour une soirée en périphérie de Paris le 24 février. Si l’adresse exacte se drape encore d’inconnu, on sait que son côté industriel siéra à la tête d’affiche du plateau : Adam X en live.

Réunir le public gay/queer et le public techno, trop peu souvent amenés à se rencontrer à Paris. Donner plus de liberté au public, ne plus l’infantiliser ni le fliquer à outrance. Générer un maximum d’ouverture, à tous niveaux.” Nombreux sont les organisateurs à se revendiquer d’un idéal de rave émancipatrice et partagée ; rares sont ceux qui s’en approchent autant que Possession. Les soirées basées au Gibus ont débarqué à Paris il y a un peu plus d’un an avec une recette testée et approuvée : “Le droit d’enlever ses vêtements. L’absence de backstage. L’after du samedi matin. L’entrée à 5 euros avant 1h et après 5h. Et le poppers.

   À lire également
Faire la fête avec… Possession

Après avoir invité ce mois-ci Cleric et NX1 au Salò, le collectif s’exporte en périphérie de Paris. Lorsque l’on essaie d’en savoir plus sur le lieu, le secret reste entier : “On l’annoncera au dernier moment. Tout ce que je peux dire, c’est que ce sera brut, dans l’esprit de nos soirées. Du béton et des enceintes, en gros” lâche Mathilda de Possession.

Et de gros artistes, ajouterons-nous. Présent sur la scène techno new-yorkaise depuis le début des années 90, Adam X peut s’enorgueillir de ne jamais avoir dévié de sa vision radicale lorsque la minimal prenait l’aplomb sur les sonorités EBM et industrielles qui caractérisent ses productions au début des années 2000. Tout au plus Adam Mitchell aura-t-il adapté divers alias pour que les préjugés associés à son nom ne détournent pas l’auditeur de l’essentiel : sa musique. Avec Traversable Wormhole, c’est une techno grasse et nébuleuse, amplement remixée sur le label CLR par Tommy Four Seven, Marcel Dettmann ou Surgeon – sous l’alias ADMX-71, un spectre plus expérimental qu’il déploie notamment sur L.I.E.S. dans l’album Coherent Abstractions.

   À lire également
ADMX-71 : ses albums indus et EBM favoris

Le producteur américain jouera en live, accompagné à l’affiche par le prolifique Jonas Kopp (Tresor, Deeply Rooted, Stroboscopic Artefacts…), tenant lui aussi d’une techno sans concession, qui se produira en DJ set. Le Marseillais basé à Berlin UVB et l’Italien Z.I.P.P.O. représenteront une nouvelle génération de producteurs techno, à cheval entre harmonies et cadences trapues, rejoints par Parfait, éclectique résidente de Possession.

UVB – Mixtion

Restez à l’affût pour l’adresse de la soirée.

Tarifs : 12€ (hors frais de loc) EARLY BIRD
puis 15€ (hors frais de loc)
20€ sur place (sous réserve de places disponibles)
Billetterie
Event Facebook

possession

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant