La prochaine Boiler Room France aura lieu dans le meilleur club de Grenoble

Écrit par Mathieu Fageot
Photo de couverture : ©Pierre Jayet
Le 07.06.2017, à 17h19
02 MIN LI-
RE
©Pierre Jayet
Écrit par Mathieu Fageot
Photo de couverture : ©Pierre Jayet
À l’occasion des vingt ans du club grenoblois Le Vertigo, Boiler Room y organisera, mardi 13 juin, une soirée qui s’annonce mémorable. Pour célébrer cet anniversaire comme il se doit, Teki Latex (le parrain de Boiler Room France) y convie ceux qui ont fait le succès de la scène locale, puis sont devenus fers de lance de la techno française : The Hacker, Kiko et Oxia.

Le Vertigo, c’est un club de taille moyenne, fréquenté par des gens de toutes les générations” selon Julien Pradeyrol aka. Teki Latex, à l’origine de l’évènement. Le cofondateur d’Institubes connaît bien ce haut lieu de la nuit grenobloise, pour l’avoir fréquenté à de nombreuses reprises, en s’y produisant avec TTC, ou en assistant aux soirées de ses amis du collectif Je Déteste La Musique. L’année dernière, il s’y faisait même payer des verres par un artiste qu’il n’avait pas reconnu, dont il était pourtant fan absolu : Kiko…

Il était donc tout naturel pour lui d’y organiser une Boiler Room à l’occasion de ses vingt ans d’existence. Et qui de mieux que le triplé The Hacker, Oxia et Kiko – ses amis, mais surtout artistes originaires de la région qui ont fait émerger sa scène locale – pour s’y produire ? 

J’aime cette scène à fond“, confie Teki. “C’est The Hacker et Miss Kittin qui m’ont fait comprendre les subtilités de la musique de club, et c’est l’une des raisons qui m’ont poussé à m’intéresser à ce type de musique électronique au début des années 2000“. D’après lui, les trois producteurs et Miss Kittin, également grenobloise, ont le mérite d’avoir développé un son spécifique à la région, “pile entre l’italo-disco très chaud et la techno allemande très froide“, qui a su s’exporter à l’international et faire briller la scène française. 

Pour Olivier Raymond, alias Oxia, hors de question de ne pas participer à cette soirée. Ce Grenoblois a commencé à fréquenter le club dès ses premières heures : “Je connaissais le patron actuel avant qu’il n’ouvre le Vertigo, c’était un mec qui fréquentait les premières raves, et qui avait un autre club avant ça. Quand ça a ouvert, j’ai commencé par m’y rendre en tant que simple client, puis j’y ai établi une résidence tous les jeudis. Entre 2001 et 2005, on a fait venir pas mal de monde comme Laurent Garnier, Jeff Mills, ou Josh Wink“. 

Une fête d’anniversaire qui s’annonce conviviale donc, puisque Teki nous confesse qu’en plus de souvent s’y produire, les trois artistes ont également pour habitude de se rendre au Vertigo en tant que simples clubbeurs… Pour cette fois, les festivités débuteront à 20 heures. 

Plus d’informations sur la page Facebook de l’évènement. Et pour demander à être sur liste, c’est ici.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant