La première plateforme de streaming “100% panafricaine” a vu le jour

Écrit par Célia Laborie
Photo de couverture : ©D.R
Le 30.10.2019, à 16h29
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Célia Laborie
Photo de couverture : ©D.R
Envie de découvrir toute la diversité des musiques africaines ? Deedo pourrait vous faciliter la tâche. Cette plateforme de streaming musical est entièrement dédiée aux genres du continents et de ses diasporas, des plus modernes aux plus désuets. Une mine d’or.

Nos choix culturels sont de plus en plus soumis aux recommandations d’algorithmes, que ce soit sur Netflix, YouTube ou, bien sûr, les plateformes de musique en streaming. Un système qui incite à rester bien au chaud dans sa zone de confort. Pour explorer des contrées musicales inconnues, pourquoi pas choisir un nouvel algorithme ? C’est ce que vous propose Deedo, la première plateforme de streaming musical « 100% panafricaine ».

Créé en 2017 à Arbouans (Franche-Conté), Deedo est disponible (pour l’instant) au Mali, au Sénégal, en Côte d’Ivoire, en France et au Royaume-Uni. L’application se rêve en concurrent africain de Deezer, Spotify ou Apple Music, très peu présentes sur le continent. 

12 millions de titres sont disponibles sur Deedo – bien loin des 40 millions de tracks de Spotify. Pour autant, l’interface, très instinctive, est bien pensée pour faire des découvertes. On se laisse guider parmi des playlists de DJs africains ou dans la sélection “monumentum” dédiée aux artistes entrés dans le patrimoine régional. Il existe aussi des classements par pays et par genre, de l’afrobeat à la kizomba en passant par des styles moins connus en France, comme le mbalax, rythme sénégalais, et la kompa, genre proche du jazz très populaire en Haïti dans les années 1950. 

La version gratuite est limitée à 4 heures d’écoute par mois et comprend des publicités. L’abonnement en illimité coûte 6€ par mois ou 36€ pour 6 mois. Pensée pour donner aux artistes africains « la visibilité qu’ils méritent », Deedo vise le million d’utilisateurs d’ici deux ans. 

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant