Kill The DJ est mort : le mythique label parisien né des nuits moites du Pulp s’éteint

Photo de couverture : ©D.R
Le 24.09.2018, à 17h35
02 MIN LI-
RE
©D.R
Photo de couverture : ©D.R
Dans un post Facebook, le très réputé label français Kill the DJ annonce l’arrêt de ses activités. Il avait 17 ans, et avait été créé dans le mythique club Parisien le Pulp.

Au-delà d’afficher un catalogue pointu, avec Chloé, Ivan Smagghe, le label se caractérisait par son engagement en faveur des droits LGBTQIA+. Notamment grâce à Fany Corral, pour qui ce combat a toujours revêtu une importance capitale. Celle qui allait devenir la directrice artistique du label Kill the DJ déclarait, dans une interview donnée à Trax : « J’ai eu conscience dès le départ que les raves sont des espaces de liberté éphémères où la norme sociale se réinvente. Cet élément m’excitait plus que la musique, les DJ’s… » Pour elle, le Pulp représente « la sortie du placard des lesbiennes ».

Les principaux membres du label, à savoir Fany Corral, Stéphanie Fichard, Ivan Smagghe, Adam Love et Chloé Thévenin, n’arrêtent cependant pas d’officier dans le milieu. L’image qui revient en boucle au fur et à mesure du montage vidéo posté par Kill the DJ affiche après tout que « le meilleur reste à venir ».

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant