Jean-Michel présente « la Rolls-Royce des synthétiseurs » dans sa nouvelle série de vidéos

Écrit par Éléonore Reyes
Photo de couverture : ©Jean-Michel Jarre
Le 22.09.2017, à 17h53
02 MIN LI-
RE
©Jean-Michel Jarre
Écrit par Éléonore Reyes
Photo de couverture : ©Jean-Michel Jarre
Jean-Michel Jarre Youtuber ? Le compositeur français et virtuose du synthétiseur vient de poster deux vidéos dans lesquelles il introduit ses “tout derniers amis”, le Schmidt Synthesizer et les modules pour Eurorack d’Erica Synths. L’occasion d’assister à une démonstration de ces machines haut de gamme par un maître en la matière.

Jean-Michel Jarre va-t-il lancer une série de podcasts sur les machines d’exception ? C’est la question qui nous vient lorsqu’on le voit, assis dans son studio, présenter “la Rolls Royces des synthétiseurs analogiques” et “les meilleurs modules du moment pour Eurorack”.

   À lire également
Jean-Michel Jarre: la grande interview

 

Tout en possédant une formation en piano, Jean-Michel Jarre confie préférer les technologies permettant “d’accéder au domaine sonore brut“. Quoi de mieux alors que la chaleur de l’analogique mêlée aux technologies digitales de pointe ? Schmidt Synthesizer a donc fait un heureux avec son dernier Un bijou de collection qui combine technologie analogique, nombre de LFO et mémoire digitale avec plus 1 000 presets – pour la coquette somme de 19.900 euros, tout de même. Un synthétiseur modulaire mais sans câbles, à huit voies, que Jarre va “expérimenter et utiliser pour [son] prochain projet”.

Dans la seconde vidéo de la série, c’est la marque Erica Synths qui reçoit les compliments du chef. Avec un Eurorack bien garni, il nous décrit les différents modules qui assurent une grande diversité de sonorités, se “complètent tous” et sont “très faciles programmer”. Cette marque serait la meilleure pour l’Eurorack actuellement, car elle propose plusieurs gammes de modules d’excellente qualité : les modules analogiques, les filtres, et les valves/tubes, dont le tout dernier Fusion Drone System. Des pièces qui coûtent elles aussi leur prix, mais qui sublimeraient le son “chaud, distordu et quelque peu agressif propre à l’Eurorack”.

Après de courtes présentations de ces engins, ces vidéos filmées dans son studio sont aussi l’occasion d’entendre des bribes de composition par le grand Jean-Michel Jarre. Un aperçu des “80% de [sa] vie” qu’il a passé “dans un studio à faire des trucs avec des machines“.

Maintenant, il n’y a plus qu’à attendre patiemment son prochain projet pour découvrir où mènera cette relation fusionnelle entre Jean-Michel Jarre, le Schmidt Synthesizer et les modules d’Erica Synths.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant