Jean Castex sur la réouverture des clubs : « Je ne peux pas répondre à cette question »

Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©Ludovic Marin
Le 30.11.2020, à 12h13
02 MIN LI-
RE
©Ludovic Marin
Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©Ludovic Marin
0 Partages
Grand perdant de l’épidémie du coronavirus, le monde de la nuit est à l’arrêt complet depuis le mois de mars. Selon le Premier ministre, « l’heure n’est pas à la réouverture des discothèques », mais une atténuation de la crise, et donc des restrictions, serait envisagée d’ici l’été ou l’automne 2021.

Alors que la France se déconfine doucement et que les commerces commencent à rouvrir, le monde de la culture et de la nuit reste dans le flou : les cinémas, les théâtres et les salles de concert pourront reprendre leur activité dès le 15 décembre avec respect du couvre-feu et des règles sanitaires, mais les bars et les restaurants devront attendre le 20 janvier pour savoir s’ils pourront rouvrir ou pas. Du côté des clubs et des discothèques, le sort reste incertain.

Alors que le sujet était enfin abordé lors d’une conférence de presse donnée par Jean Castex le 26 novembre dernier, le Premier ministre rappelait la volonté de l’État de soutenir les établissements impactés : « Hélas, l’heure n’est pas la réouverture des discothèques. Mais, premièrement, elles seront pleinement bénéficiaires du fonds de solidarité rénové (…). On ne peut pas les laisser tomber, c’est une question d’éthique. Elles sont fermées par décision de l’État, parfaitement fondée sanitairement. Et donc nous devons les aider à survivre ».

Malgré une vague estimation évoquant le deuxième semestre de 2021, pas de précision quant à une possible date de reprise de l’activité pour les boîtes de nuit : « Jusqu’à quand ? Je ne peux pas répondre à cette question. Ça rejoint d’ailleurs une question précédente pour savoir pendant combien de temps tout cela allait durer : été, automne 2021… Je pense que nous devons tout faire pour que tout cela aille le plus vite possible. C’est-à-dire agir sur tous les leviers qui sont à notre disposition. Vous avez parlé des vaccins, de la stratégie de test, plus le cumul de ces mesures sera efficace, plus nous pourrons abréger nos souffrances ».

La conférence de presse donnée par Jean Castex et à voir ci-dessous. La question du monde de la nuit est évoquée à partir de 1:00:40 :

En parallèle, afin de sauvegarder la vie nocturne, Paris prévoirait de soutenir l’organisation d’évènements en plein air au printemps prochain. La ville pourrait confier aux clubs des lieux inoccupés permettant d’accueillir des soirées. Un peu d’espoir pour 2021.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant