Jazz-house, expo, fine food : L’Electric réouvre ses portes dans un très beau lieu de vie du 10ème

Écrit par Clarisse Prevost
Le 10.05.2022, à 18h01
02 MIN LI-
RE
Écrit par Clarisse Prevost
0 Partages
Un nouveau lieu de vie hybride ouvre ses portes.

C’est dans l’ancien club-rooftop de la Porte de Versailles que Damien Clergerie avait initié les soirées Electric, invitant des icônes à l’image de Moodymann, Ricardo Villalobos ou Major Lazer. C’est aussi le lieu que Daft Punk avait choisi pour shooter la couverture de The Guardian à l’occasion de la sortie de l’album Random Access Memories.

Electric vient tout juste de réouvrir ses portes dans un bâtiment industriel et fancy de 800m2 dans le 10ème arrondissement. Véritable lieu de vie, il comprend un restaurant à la carte subtile, différents bars à cocktails et accueille des expositions artistiques et ateliers du mardi au samedi de 11h30 à 00H30. Concernant les soirées, des DJs sets sur platine vinyles sont prévus du jeudi au samedi de 22h à 1h45 avec une programmation jazz, disco, house contemporaine comme old school et ses sous-genres, funk, soul, hip-hop comme musique brésilienne. Pour un son optimal, Damien Clergerie substitue au système Fonction One de la porte de Versailles celui d’Amey, petite usine artisanale basée à Argenteuil.

Pour la première soirée Electric Music Vinyl Nights du vendredi 13 mai, le line-up sera composé de la DJ Céline Sundae et des DJs résidents Maharajax et John Michael Ramirez (Damien Clergerie). La deuxième prendra place le 10 juin et sera rythmé par le soundsystem d’Electric avec en guest Ten Fingerz, producteur, DJ et co-fondateur du label parisien Frappé.

Rendez-vous sur la page Instagram d’Electric Paris.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant