iMusician, ou comment promouvoir sa musique autour du monde en restant indépendant

Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©Anna Breit
Le 01.12.2020, à 09h15
04 MIN LI-
RE
©Anna Breit
Écrit par Cécile Giraud
Photo de couverture : ©Anna Breit
En partenariat
avec
Logo Logo
0 Partages
Depuis 10 ans, iMusician accompagne les artistes indépendant.e.s dans la vente, la gestion et la monétisation de leur musique à travers le monde. Parce qu’indépendance ne veut pas dire solitude, Trax a rencontré un manager et une artiste qui collaborent avec la team internationale depuis déjà plusieurs années.

Être musicien indépendant est plus facile aujourd’hui qu’il y a 20 ans. Mais le chemin du home studio aux dancefloors est semé d’embuches, notamment lorsqu’il s’agit de promouvoir sa musique et sortir ses morceaux. iMusician, c’est le nom de cette équipe internationale de 40 professionnel.le.s passionné.e.s de musique. En offrant des solutions aux difficultés qui entourent le processus de création de carrière, le distributeur digital permet ainsi aux artistes comme au manager de vendre, gérer et monétiser ses projets.

Rosa Anschütz et sa musique techno travaillent avec iMusician via James, le créateur du jeune label suisse Quiet Love Records. À 23 ans, la Berlinoise qui sortait déjà ses morceaux sur Myspace à 13 ans quand elle jouait de la guitare sèche et chantant d’une voix « beaucoup trop aigüe », tient absolument à rester indépendante. Aujourd’hui, elle vit à Vienne et, de nature sensible, met beaucoup d’émotions aussi bien dans sa musique que dans le fait de la promouvoir. « J’ai beaucoup de choses en tête, constamment », se confie-t-elle. « Dès que je sors un projet, je me sens tout de suite mieux, je peux enfin mettre à plat mes émotions. »

Cela ne l’empêche pas de se sentir entourée et soutenue dans son projet. Surtout, travailler en équipe tout en prenant part aux sorties, au booking et à la communication a permis à Rosa de développer sa musique. « Toutes ces choses, bien sûr, on peut les gérer avec des grands labels mais chez Quiet Love Records, c’est vraiment une famille. » James, son manager, confirme à quel point ses projets ont pris de l’élan dès sa collaboration avec iMusician. « Je suis musicien à la base. Je vois très bien le sentiment que tu peux avoir quand tu travailles, que tu fais tous les efforts possibles pour que ça fonctionne mais que rien n’avance. C’est très frustrant. Et puis un jour j’ai voulu voir à quoi ressemblait l’autre côté du miroir. Comment faire pour aider un.e artiste, le.la promouvoir ? Rosa nous a fait confiance dès le début, c’est un immense bonheur. » La petite histoire de James, c’est qu’il y a quelques années, il a postulé chez iMusician. Ça ne l’a pas fait, mais au détour d’un entretien, il a finalement rencontré une belle équipe. « Je démarrais à peine le label à ce moment-là donc je suis resté en contact avec eux. Ils ont été tellement adorables. Depuis, je suis très content de la collaboration. Cela réside surtout dans le fait qu’ils sont ultra disponibles. J’ai besoin de mettre un morceau demain sur Spotify, et c’est fait, paf, le lendemain, on peut écouter cette musique en Inde et n’importe où ailleurs. Normalement ça prend au moins 48h. »

La musique fait le tour du monde

Ça se confirme, iMusician permet donc de rendre sa musique disponible partout. En plus des leaders comme Spotify, Deezer et Apple Music, l’équipe distribue sur des plateformes spécifiquement électroniques : Beatport, Traxsource, et Juno Download. Même les tarifs sont adaptés aux artistes et à leur évolution « Depuis deux ans, ma carrière évolue grâce à des rencontres et beaucoup de chance. C’est super, je sens vraiment qu’il est plus simple aujourd’hui de promouvoir sa musique ». En travaillant aux côté de iMusician, il suffit d’upgrader à mesure que vos fans et revenus augmentent pour des forfaits plus complets avec 0% de commission.

Enfin, et contrairement à une majorité de leurs concurrents, iMusician ne demande pas de frais annuels pour maintenir la musique en ligne. Les artistes paient une fois et leur musique est accessible partout pour toujours. Ils peuvent alors se concentrer sur la création de prochaines sorties en toute tranquillité. Pour Rosa, c’est peut être ce système qui lui a permis d’embrasser pleinement sa volonté d’être une artiste transmédia. Cette année, elle sort ainsi un projet éponyme, son tout premier album Votive. Chaque chanson est singulière, malaxée comme les statuettes d’argile qu’elle a créé en parallèle de l’EP. Le tout forme une œuvre à la transversalité intuitive et profonde. Si profonde qu’elle en a même fait un filtre Instagram, que l’on peut trouver en tapant “votive”dans la barre de recherche.

“iMusician, c’est tout ce dont on a besoin”

Si James n’a pour le moment pas exploré tous les services que que iMusician peut apporter, il est sûr d’une chose : « c’est agréable d’avoir confiance en les personnes avec lesquelles on travaille. J’espère que l’on collaborera longtemps ensemble. L’univers de Rosa par exemple mérite d’avoir de la visibilité et c’est avec des structures comme celle-ci que c’est possible. iMusician, c’est tout ce dont on a besoin. »

Les services sont conçus pour que les artistes indépendants puissent se concentrer sur la création. Ainsi, IMusician propose des packs de sortie basés sur des stratégies de sortie testées et approuvées, par exemple : le pack Studio Pro est conçu pour les musiciens électroniques (6 titres) et le pack Spotify Spécial est conçu pour augmenter vos chances d’entrer dans les playlists officielles de la plateforme. Du 30 novembre au 14 décembre, les prix de ces packs sont fortement réduis. Vous pouvez économiser jusqu’à -50% sur la distribution de vos sorties. Même si ce système a permis à Rosa de partager sa musique rapidement et qu’elle se sent reconnaissante de l’aide apportée par son label, elle conseille de ne jamais laisser tomber et de ne pas attendre les autres pour partager sa musique sur internet : « Même si vos techniques de production ne sont pas encore complètement au point, ce n’est pas grave. Il ne faut pas être timide, allez voir les patrons de bar, les cafés, les soirées, demandez leur de jouer un soir. » Alors foncez !

Des questions ? Rendez-vous sur le service client international ou le blog de iMusician, disponibles en 6 langues.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant