Ibiza : le groupe Pacha a déjà trouvé preneur

Écrit par Paul Brinio
Le 17.10.2016, à 11h33
02 MIN LI-
RE
Écrit par Paul Brinio
Le fondateur et propriétaire du groupe Pacha – comprenant Pacha Destino Ibiza, Lio et d’autres firmes internationales – vient d’annoncer la vente complète de la société. Une décision qui tombe un an après l’annonce de la reprise du Space Ibiza par l’Ushuaïa. 

C’est la grosse nouvelle économique qui secoue l’île blanche ce mois-ci. L’année dernière, à la même époque, Carl Cox annonçait lors d’une conférence que le Space Ibiza allait changer de propriétaire. Cette fois, c’est au tour de Ricardo Urgell, fondateur du groupe Pacha, d’annoncer la vente de la firme pour 350 millions d’euros.

Il y a peu, nous relayions que le groupe était à vendre pour 500 millions d’euros. Depuis, beaucoup de spéculations sont nées concernants les résultats de la vente, et il semblerait qu’Urgell a dû revoir ses espérances à la baisse. Non sans amertume, le fondateur du groupe s’explique : “Nous avons commencé la négociation à 500 [millions d’euros] mais nous avons dû réduire ce prix car les impôts qui doivent être payés au Trésor, par le futur propriétaire, s’élèvent à 100 millions d’euros. Finalement, j’ai l’impression de bosser pour eux…” 

   À lire également 
Guerre de pouvoirs à Ibiza : Trax plonge dans l’enfer de l’île blanche 

Dans une interview au journal Diario de Ibiza, l’Eivissencs a déclaré de ne plus pouvoir supporter les propriétaires de l’Ushuaïa, les Matutes, en passe de posséder maintenant une belle partie de l’île, et avoir envie d’autre chose. Le propriétaire en profite aussi pour clarifier la situation à propos des récents contrôles financiers effectués par la police. Il confirme ainsi que les finances du club étaient en ordre et que les comptes étaient transparents. Même si pour lui, “cela fait très mal de vendre le Pacha pendant une si belle période.” On rappelle que l’île d’Ibiza est le théâtre d’une véritable guerre de clans depuis des années. Les luttes de pouvoir et d’argent ont-elles fini par lasser Ricardo Urgell ?

Solomun & AndHim @ Pacha

De la suite dans les idées

Je me sens comme une personne honnête qui a essayé de faire le mieux possible,” explique Urgell à propos de son héritage sur l’île. “Nous nous devons d’espérer plus pour l’île, d’investir, d’apprécier et d’aimer, de sorte que nous n’en soyons pas seulement nous-mêmes les bénéficiaires. Les gens ont besoin de promouvoir des projets pour améliorer Ibiza. Il est important que l’île ne perde pas sa magie.” 

Lorsqu’on lui demande son opinion sur l’avenir de l’île, Urgell répond : “Ibiza contient des zones gâchées qui seront difficiles à récupérer. Si nous continuons à ce rythme, cela finira par se déplacer vers le nord de l’île. La musique doit être contrôlée [dans son espace juridique]. Nous ne pouvons pas avoir de la musique partout”. Dans cette même interview, Urgell exprime son dégoût pour les boat parties, et la nécessité de faire des efforts pour préserver au mieux les espaces naturels de l’île. 

C’en est donc terminé de l’aventure Urgell au sein de son propre empire Pacha. Celui qui créa le groupe en 1973 prévoit maintenant d’ouvrir des hôtels et des clubs sur une autre île pleine d’avenir, Cuba. 

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant