Green Vinyl : une nouvelle méthode écolo et ultra-rapide pour presser les disques

Écrit par Lucien Rieul
Le 07.11.2016, à 12h16
02 MIN LI-
RE
©Records Industry Alastair Philip Wiper
Écrit par Lucien Rieul
0 Partage
Bonne nouvelle pour les audiophiles et les écolos : l’entreprise hollandaise Symcon développe actuellement une nouvelle méthode de pressage de vinyles, le moulage par injection, qui devrait permettre de réduire les délais de production et l’impact environnemental tout en améliorant la qualité sonore des disques.


Green Vinyl Records, c’est le nom donné par l’entreprise Symcon, originellement spécialisée dans la fabrication de CD, à son projet de pressage de vinyles via moulage par injection. En l’état actuel des choses, les vinyles sont généralement pressés de la manière suivante : une galette de PVC est chauffée à la vapeur avant d’être pressée entre deux stampers (ou matrices de pressage), ce qui imprime les sillons sur le PVC. La pression appliquée provoque au bout d’un moment l’usure des stampers, lesquels peuvent être utilisés pour 1 500 à 2 000 vinyles en moyenne. (Pour plus de détails sur l’intégralité du processus de production, allez jeter un œil à la très exhaustive infographie de The Vinyl Factory.)

Financé en partie par le Fonds européen pour l’innovation, le projet Green Vinyl Records permettrait, selon le directeur de Symcon Harm Theunisse, d’économiser jusqu’à 70% d’énergie en n’employant pas de vapeur et, en n’appliquant pas de pression sur les stampers, de les rendre utilisables plus longtemps tout en conservant une qualité sonore optimale. « Grâce à cette méthode, le plastique est injecté directement dans les sillons, ce qui permet de mieux les transposer sur le stamper que la méthode conventionnelle« , résume-t-il pour Discogs.

Vidéo de présentation du processus par Symcon

Alors que l’augmentation massive des ventes de vinyles ces dernières années a saturé le marché et augmenté considérablement les délais de production, Theunisse estime que sa nouvelle méthode permettrait de réduire ces délais à deux semaines, soit le standard de la production CD. Actuellement, il faut compter entre 12 et 16 semaines entre le début du pressage d’un vinyle et son arrivée chez un disquaire.

Sur le plan de la qualité sonore, qui reste l’argument principal du vinyle sur les autres supports d’enregistrement, les Green Vinyls devraient l’emporter sur les galettes actuelles. Les premiers tests montrent déjà qu’ils sont « plus silencieux » et restituent donc un spectre sonore plus ample, les vinyles standard atteignant -62 db contre -72 db pour les Green Vinyls. Pour procéder à d’autres évaluations, Symcon travaille actuellement avec l’université Fontys des sciences appliquées (Pays-Bas) afin de développer un nouveau système de mesure de la qualité sonore spécialement adapté aux Green Vinyls.

   À lire également
Le vinyle haute définition, bientôt une réalité ?


Actuellement en phase de développement, ce processus prometteur devra encore surmonter quelques défis. De l’aveu de Symcon, les vinyles classiques s’usent notamment moins vite à la lecture, et les matériaux employés pour leur production restent à ce jour moins onéreux.

Fouk – New Canvas

0 Partage

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant