Grâce au « Babypod », les bébés vont pouvoir écouter de la musique dans le ventre de leur mère

Écrit par Léna Baux
Le 24.04.2019, à 13h11
02 MIN LI-
RE
©Life on us
Écrit par Léna Baux
0 Partage
Depuis quelques temps maintenant, l’Institut Marquès a mis au point une technologie baptisée Babypod. À glisser par voies naturelles jusqu’en dessous du col de l’utérus et équipée de deux écouteurs externes, elle permet au fœtus de profiter pleinement du son. Il est donc désormais possible de partager de grands moments de musique avec son (futur) bébé, seule, ou accompagnée.

La musique participe du développement de structures cérébrales primordiales chez l’être humain : communication, langage et coordination des mouvements notamment. Mais s’il était déjà connu que le fait de diffuser de la musique contre le ventre d’une femme enceinte améliorait le développement neurologique du futur bébé, la clinique espagnole Marquès, spécialisée en procréation médicalement assistée, en gynécologie et obstétrique, a publié il y a quelques années une étude assurant que « le foetus entend surtout les sons venant directement du vagin, et à peine les bruits venant de l’extérieur ».

Fort de ce constat, et suite à une importante étude visant à évaluer les effets de la musique aux premiers âges de la vie, l’Institut a mis au point un dispositif sonore intra-vaginal. Glissé par voies naturelles jusqu’en dessous du col de l’utérus, Babypod permet ainsi à bébé d’écouter de la musique comme sa maman. « En plaçant un dispositif sonore intra-vaginal, on supprime la barrière constituée par la paroi abdominale et le bébé peut entendre les sons avec clarté ».

   À lire également
Écouter de la musique pendant les révisions permettrait d’avoir de meilleurs résultats.

Dès la seizième semaine de grossesse, précise l’Institut, la musique active certains centres de stimulation du langage et de la communication du foetus, ce qui produirait des réponses par mouvements de vocalisation. « Les bébés apprennent à parler en bougeant leur bouche et en tirant la langue en réponse aux stimuli sonores ». Avec Babypod, les bébés commencent donc à réaliser les premiers mouvements de vocalisation dans le ventre de leurs mères.

La clinique assure également que le dispositif est entièrement sans danger, testé et approuvé par la Food and Drug Administration des Etats-Unis. Reconnu comme « produit de bien-être général », Babypod est en silicone, donc adapté à l’intimité de la femme et ne possède ni batterie, ni Bluetooth. Il est cependant conseillé de consulter un gynécologue au préalable. Insérer un objet n’ayant pas été correctement nettoyé peut en effet entraîner des infections potentiellement dangereuses en période de grossesse. 

0 Partage

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant