Gesaffelstein conçoit la bande originale d’un film paranoïaque

Écrit par Antoine Kharbachi
Le 14.09.2015, à 10h28
02 MIN LI-
RE
Écrit par Antoine Kharbachi
La nouvelle constituait, cette année, l’un des (rares) éléments d’actualité de Gesaffelstein. Le producteur parisien s’est penché sur la composition de la bande originale de Maryland, nouvelle œuvre cinématographique d’Alice Winocour, à paraître en fin de mois.

Alice Winocour – scénariste et réalisatrice française, diplômée de la prestigieuse FEMIS – s’est adjoint les services de Gesaffelstein, aux commandes de la bande originale d’un nouveau long-métrage. L’association, non sans évoquer l’union de Para One et de Céline Sciamma (anciens élèves de la FEMIS), semble de rigueur, à l’image du scénario de Maryland.

Cette nouvelle œuvre cinématographique étudie les revers d’une expérience de guerre à travers les troubles, les angoisses et les hallucinations d’un ancien soldat (Matthias Schoenaerts), en charge, dès à présent, de la protection de la sécurité de la femme d’un homme d’affaires fortuné (Diane Kruger). 

Le long-métrage d’Alice Winocour, en latence, aux tensions tantôt intériorisées, tantôt éruptives, s’attribue le talent de Mike Lévy, auteur des quinze titres de son univers sonore – dont certains figuraient au tracklist du premier album de Gesaffelstein (notamment “Aleph” et l’inquiétant “Wall of Memories”) et de certains projets antérieurs (“Conspiracy Origins”).

L’ensemble, à l’écoute ci-dessous – constitué de sonorités atonales semblables, à certains moments, aux travaux du compositeur japonais Akira Yamaoka (Silent Hill) et de Trent Reznor (Gone Girl) – devrait paraître le 24 octobre prochain, sous format vinyle.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant