“Gaslight” est le mot de l’année selon un célèbre dictionnaire américain

Écrit par Clarisse Prevost
Le 02.12.2022, à 18h23
02 MIN LI-
RE
Écrit par Clarisse Prevost
Chaque année, le célèbre dictionnaire Merriam-Webster publie le mot de l’année, offrant une perspective littéraire sur notre société et les remises en questions culturelles de notre époque.

« Tu es trop susceptible. »
« Tu prends les choses trop à cœur. »
« Tu te fais des idées. »
« Tu es trop dramatique » « Relaxe, c’est pas un truc de ouf. »
« De toute façon, tu n’es jamais content(e). »
« Tu te trompes ou confonds (comme toujours). »
« Ça ne va pas ? Tu dis des choses très bizarres. »
« Tu es seul(e) maître de ce qu’il t’arrive. » (après avoir mis dans une situation compromettante sans l’accord de sa victime voire contre son gré)
« Tu es trop faible pour y arriver seul(e). »
« Tu n’as aucune volonté (de t’en sortir). »

Voici des phrases qui vont vous mettre la puce à l’oreille sur ce que l’on désigne par le terme “gaslighting”. Le mot remonte au XXe siècle, et plus précisément à une pièce de théâtre de 1938 et un film de 1944 nommé aux Oscars, Gaslight, qui décrit le complot d’un mari pour convaincre sa femme qu’elle perd la tête en lui disant que les lampes à gaz de leur maison, qui s’éteignent lorsqu’il est au grenier en train d’accomplir des actes ignobles, ne s’éteignent pas du tout et qu’elle est folle. Sans surprise, “gaslighting” est le mot de l’année 2022, car beaucoup se sont tournés vers Internet pour trouver un semblant de logique expliquant pourquoi aisément nous nous faisons tous manipuler, et plus précisément gaslighter. Le célèbre dictionnaire américain Merriam-Webster définit le “gaslighting” comme “l’acte ou la pratique de tromper grossièrement quelqu’un, en particulier pour son propre avantage“.

Bien que la plupart des gens confondent ce mot avec le mensonge et aiment en abuser, le gaslighting consiste à tromper intentionnellement quelqu’un et à essayer délibérément de réécrire l’histoire ou les événements passés dans le but de contrôler l’autre personne ou d’effacer ses propres défauts. Le gaslighting peut se produire dans des relations interpersonnelles, mais aussi dans une école plus large, car le terme a également été associé à l’amnésie collective que notre société assume lorsqu’elle discute des systèmes d’oppression et de préjudice auxquels les personnes LGTBQ+, les femmes, les personnes de couleur et d’autres groupes mal desservis sont quotidiennement confrontés.

Pour aller plus loin, on vous laisse découvrir la page wikipédia dédié au gaslighting.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant