Gaîté Lyrique : la nouvelle installation immersive « Détour » est une forêt numérique et hypnotique

Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©Vinciane Lebrun / Voyez-Vous
Le 16.09.2021, à 11h01
02 MIN LI-
RE
©Vinciane Lebrun / Voyez-Vous
Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©Vinciane Lebrun / Voyez-Vous
0 Partages
Rencontre avec le collectif Visual System après une plongée en apnée dans leur « messe chamanique » toute d’éclairages LED et de symphonies hybrides, Détour.

Par Antonin Gratien

On aurait presque envie d’ôter ses chaussures avant de pénétrer dans l’écosystème électronique de Détour, tant le dispositif a quelque chose du sanctuaire spirituel 2.0. Accueillie au premier étage fraîchement rénové de la Gaîté Lyrique, cette œuvre in situ qui sera accessible au public dès le 17 septembre a été concoctée par le collectif pluridisciplinaire Visual System, spécialisé dans les créations immersives mobilisant de nouvelles technologies. Avec un défi en tête, pour ses quatre membres : « transformer l’espace brut mis à disposition par l’institution en champ de contemplation régénérateur ».

© Visual System©Vinciane Lebrun / Voyez-Vous

Pari réussi. Plongé dans la pénombre, le visiteur déambule à travers un lieu ouvert où  sont disposés seize piliers de 2,50 mètres de hauteur striés de LED et que le collectif se plaît à appeler « totems ». Ces sculptures géométriques diffusent une lumière à intensité variable dont les teintes explorent une large palette chromatique, du vert jade au jaune citron en passant par le cyan. Ce au rythme d’une musique spécialement composée par Thomas Vaquié et Alexandre Bouvier qui métisse pulsations électro et bruitages naturels. On reconnaît ici le chant d’un oiseau, là le ruissellement de l’eau. Ou encore le tintement d’un carillon bercé par le vent. Bienvenue dans un biotope futuriste où la lisière entre technologique et organique s’est évanouie. 

Étourdir les sens, basculer dans la mystique

Durant 17 minutes, l’ensemble éclairage-orchestre provoque une synesthésie évolutive entre vue et ouïe. À une atmosphère paisible évoquant des panoramas immaculés succède brusquement un brasier stroboscopique auquel font écho des grondements électroniques, avant que l’accalmie ne prenne le relais. Pour un temps, du moins.

©Vinciane Lebrun / Voyez-Vous

« Ce jonglage entre plages de calme et pics de tension tisse une trame narrative qui vise à faire affleurer des brides de mémoire chez le public ». Les promenades champêtres d’antan, le sable brûlant des étés adolescents… En l’absence de toute forme figurative dans l’installation, chaque souvenir est convoqué à partir de « paysages sonores et visuels » abstraits pour une expédition à mi-chemin entre la transe et la pleine conscience vers l’intangible des imaginaires.

Pièce qui n’avait pas pu être dévoilée en novembre dernier à cause de la Covid, Detour ouvre le bal de la programmation artistique de la Gaîté Lyrique dédiée aux nouvelles écritures et expériences immersives. Désireux de faire dialoguer leur installation avec le spectacle vivant, Visual System conviera une fois par mois d’autres artistes dans leur écrin numérique, dont des danseurs et des musiciens.

À l’occasion de la Nuit Blanche 2021, le collectif investira l’ensemble de l’institution en proposant un parcours agrémenté de deux nouvelles pièces. Ce projet demeurera en adéquation avec l’une de leurs maximes phare « Voir la musique et entendre la lumière » proférée par John Cage, pionnier s’il en est d’une expérimentation artistique protéiforme dont la Gaîté Lyrique et Visual System portent bien haut les valeurs, en cette période où le monde de la culture sort de convalescence, enfin.

Détour, du 17 septembre 2021 au 16 mars 2022 à la Gaîté Lyrique. Plus d’infos sur le site de la Gaîté Lyrique.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant