Gaîté Lyrique : L’expo immersive “Faire corps” réenchante le monde grâce à l’informatique

Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©Vinciane Lebrun
Le 28.09.2020, à 11h24
02 MIN LI-
RE
©Vinciane Lebrun
Écrit par Trax Magazine
Photo de couverture : ©Vinciane Lebrun
0 Partages
Rencontre avec la compagnie Adrien M & Claire B après une plongée dans leur exposition à la Gaité Lyrique, Faire corps.

Par Clément Thibault

À la Gaîté Lyrique, l’institution parisienne au croisement des arts et des technologies, on peut voir jusqu’au 3 janvier 2021 une exposition d’un genre nouveau, pensée et réalisée par la compagnie Adrien M & Claire B. Ce qu’on a coutume d’appeler dans le jargon des « installations immersives », ou « interactives », ici, cela devient de « foisonnants jardins animés », une « faune et une flore typographiques » au milieu desquelles coule « une rivière hallucinatoire » et où gazouillent des « essaims d’organismes vivants ». Plongé dans la pénombre, cet environnement-exposition traversé de rayons lumineux bleutés est assurément trippy, avec ses chorégraphies vidéo, ses écrans reflétant des visiteurs distordus, ses lettres volantes, ses ondes en mouvement, et toutes ces choses qui s’animent au contact des corps. On s’abîme dans un espace fluide et vivant, où tout semble nous répondre.

01
Vernissage Faire corps – Gaîté lyrique © Marlene Awaad / Voyez-Vous
©Vinciane Lebrun

L’œuvre principale, L’ombre de la vapeur (2018) est une imposante masse nuageuse envahissant l’espace de la Gaîté, animée par une trentaine de vidéoprojecteurs l’illuminant en continu de « particules numériques animées » suivant les actions des visiteurs, grâce à une quinzaine d’ordinateurs synchronisés et caméras infrarouges. La « substance sonore », bien deep, l’accompagnant a été réalisée en protéodie par Olivier Mellanoune façon de transcrire l’ADN d’êtres vivants en ondes. Tout cela a l’air bien complexe, pourtant, « l’essentiel pour nous, c’est de maximiser l’effet avec les moyens les plus simples », expliquent nos deux artistes, qui revendiquent la nature artisanale de leur pratique. Une certaine humilité donc, « une écologie du faire », qui emprunte plus à la bidouille des makers qu’aux lignes de code de la finance internationale. D’ailleurs, pour l’anecdote, les ordinateurs utilisés sont des hackintosh, tout est dans le nom.

« The feeling of being there »

Dans son article mythique sur le jeu vidéo, « Immersion, Engagement and Presence » (2003), Alison McMahan portait d’emblée la « présence » comme valeur cardinale de l’immersion, soit « the feeling of being there ». Alors, certes, cette nature-là est artificielle, mais cela n’enlève en rien à l’expérience, pensée par Adrien M & Claire B comme un instant de rêve et d’union avec le monde. « On cherche à induire cette sensation d’émerveillement que l’on retrouve parfois dans la nature, mais dans un registre très différent que le monde vivant. C’est un coup de projecteurs sur l’inframince. »

© Vinciane Lebrun / Voyez-Vous©Vinciane Lebrun

Des ridules sur l’eau, la forme curieuse d’un nuage, la croissance d’une plante… C’est ce type d’expériences, simples et prodigieuses, mais « projetées dans l’urbanité » qu’on retrouve dans Faire Corps. D’ailleurs, le titre même de l’exposition sous-entend une attitude renouvelée du visiteur, ni vraiment contemplative, ni participative, mais incorporée. Comme si l’œuvre était la construction d’une nouvelle réalité, avec ses lois et ses formes, dans laquelle il s’agit d’être, tout simplement, ou de jouer. Tout cela, Adrien M & Claire B l’appellent l’« informatique animiste ». Ni technophiles ni technophobes, ils n’en essayent pas moins de réenchanter le monde numérisé qui, entre Cambridge Analytica, la Chine de Xi Jinping et le Nice d’Estrosi, n’a pas toujours montré ses meilleurs penchants ces derniers temps.

L’exposition Faire corps se prolonge exceptionnellement à la Gaîté Lyrique jusqu’au 3 janvier 2021. Toutes les informations sont à retrouver sur le site Internet.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant