Frits Wentink, le nouveau visage de la house hollandaise en 1H de classiques Detroit et lo-fi

Écrit par Maïté Pesche
Le 19.06.2018, à 16h45
02 MIN LI-
RE
©DR
Écrit par Maïté Pesche
Frits Wentink, ou Steve Mensink de son vrai nom, est quasiment devenu fleuron de la house hollandaise depuis son premier EP Barry Tone en 2012. Dans la lignée directe d’un Max Graef aux inspirations soulful et hip-hop, il livre ici 1h d’une house avec un grand H, passant de bangers classiques tel que Moodymann aux dernières sorties de Peggy Gou, le tout tâché de drums terriblement efficaces.

Après avoir signé sur plusieurs labels réputés, à l’image d’Heist Recordings – créé par le duo hollandais Detroit Swindle – ou du britannique Wolf Music, Frits Wentink lance son propre label Bobby Donny qui compte déjà dix sorties à son actif, dont une collaboration cette année avec DJ Boring sur un EP intitulé Wasted Years Of Pumping Iron, dans les bacs depuis avril dernier. Et si l’on pense que 2012 est l’année de la consécration pour l’artiste avec Barry Tone sorti sur Triphouse Rotterdam, Frits Wentink a pourtant commencé bien avant. De façon générale, il reste mystérieux dans sa production, et nous révèlera même avoir sorti plus d’une dizaine de disques sous des alias inconnus qu’il n’a jamais dévoilé.

« J’ai juste joué ce que j’aurais joué d’habitude. […] C’est un enregistrement basé sur des samples soul/house au rendu un peu crade. Il y a quelques classiques dedans que j’ai récemment redécouverts et quelques track plus récentes. J’y ai glissé aussi trois tracks unreleased. »

Cet aspect presque lo-fi, sur lequel se retrouve également son acolyte DJ Boring avec qui il collabore sur le récent EP Wasted Years of Pumping Iron, est caractéristique de chaque passage de l’artiste. Adepte du rendu vinyle, Frits Wentink mixe majoritairement sur microsillons et soigne la signature de ses grooves en assemblant de vieux samples à des basses cuivrées. Il distille dans ce podcast trois tracks inédits dont deux du très attendu « Two Bar House Music and Chord Stuff » – Volume 3 et un autre de Felix Leifur.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant