Found Them First : quand Spotify tente de rameuter les précurseurs

Écrit par Antoine Kharbachi
Le 10.09.2015, à 13h12
02 MIN LI-
RE
Écrit par Antoine Kharbachi
La campagne d’infantilisation du public, menée de main de maître par Spotify, s’établit au travers de nombreux projets. Nous connaissions Taste Rewind, l’outil de découverte des musiques d’antan, basées sur ses goûts et avis personnels, auquel est accolé Found Them First, un dispositif dévoilé au cours de la semaine. 

Outre l’annulation de l’effet de surprise, le nouveau procédé de Spotify permet ainsi à ses utilisateurs de figurer parmi les premiers soutiens d’un artiste, parmi les précurseurs d’un courant musical. Les données d’un compte indiquent à son utilisateur s’il est en avance sur son époque, compte tenu de son historique, des tendances de l’industrie musicale et de la notoriété des artistes estimés. Found Them First dispose également d’un large éventail de figures dites émergentes, assemblés au sein d’un même espace et permettant aux retardataires potentiels de combler leurs lacunes. 

Si l’outil de Spotify satisfait les egos de certains music snobs et permet aux mélomanes de se complaire dans le contentement de soi, un élément nous préoccupe néanmoins : les (véritables) early listeners se servent-ils de la plateforme de streaming ? Permettez-nous d’en douter. Les artistes mis en avant par Found Them First (FKA twigs et Bebe Rexha figurent sur la page d’accueil du nouveau système) disposent d’une fanbase conséquente, jouissent d’une certaine popularité. Idem pour Fetty Wap, YG, Glass Animals et Chance The Rapper, représentatifs d’une frange réputée de la musique indépendante. 

A l’inverse d’une plateforme de soutien, d’une aide apportée aux artistes méconnus, aux couches les plus profondes de la musique alternative, Spotify semble privilégier la création d’un outil putassier — clivant, injuste et excessivement provoquant. Preuve en est, les critères d’obtention du statut de précurseur : cela ne concerne qu’un certain pourcentage d’utilisateurs, ayant adopté, au premier rang, la discographie d’un artiste (15% de ses fans), lequel doit disposer d’un total de 20 millions d’écoutes et avoir bénéficié d’une croissance de 2000 % entre janvier 2013 et juin 2015. Autrement dit, une infime portion de la nouvelle génération d’artistes.

Il existe d’ores et déjà une multitude d’outils disposant d’une fonction similaire, la page d’accueil de l’iTunes Store et les classements Stereogum en premier lieu. En définitive, l’accroche de Found Them First nous renseigne sans détour quant à sa nature : How many artists did you stream before they made it big?”. Espérons davantage de souplesse et de subtilité de la part des plateformes de streaming concurrentes ; d’une sensibilité certaine pour les courants alternatifs et indépendants. 

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant