Festivals : tour d’Europe des mesures d’annulation des événements pays par pays

Écrit par Emma Buoncristiani
Photo de couverture : ©Sandor Csudai
Le 23.04.2020, à 17h22
02 MIN LI-
RE
©Sandor Csudai
Écrit par Emma Buoncristiani
Photo de couverture : ©Sandor Csudai
Alors qu’en France, le gouvernement a officiellement interdit la tenue des festivals jusqu’à mi juillet, qu’en est-il pour les autres pays ? Petit tour d’horizon des différentes mesures prises en Europe.

Lors d’une allocution le 13 avril dernier, le président Emmanuel Macron annonçait qu’aucuns festivals ne se tiendraient sur le territoire français avant au moins mi-juillet. Afin d’éviter que le Covid-19 ne se propage davantage, beaucoup de pays prennent des mesures similaires. Selon certains scientifiques, la fermeture des lieux de spectacles et de divertissement serait même préconisée jusqu’à l’automne 2021.

Belgique

En Belgique, le gouvernement annonçait le 15 avril l’interdiction de tout événement de masse jusqu’au 31 août. Pas de festivals belges donc cet été, à l’instar de Dour, Paradise City ou Tomorrowland. Les billets déjà achetés ne seront pas remboursés mais transformés en bons, valables jusqu’à 2022.

Pays-Bas

Le gouvernement néerlandais a décidé le dimanche 21 avril dernier d’allonger la durée d’interdiction de tout rassemblement jusqu’au 1er septembre prochain.

Royaume-Uni

Le Royaume-Uni se montre moins strict que certains pays, n’imposant pas l’annulation des événements. Beaucoup de festivals ont néanmoins décidé d’annuler leur édition 2020 de leur plein gré. Les salles de spectacles sont quant à elles bien fermées jusqu’à nouvel ordre.

Italie

Les mesures les plus drastiques viennent d’Italie. Dans ce pays qui est à l’heure actuelle le troisième le plus touché dans le monde après les États-Unis et l’Espagne, les autorités ne prévoient pas de permettre les festivals et les spectacles avant la fin de l’année. 

Espagne

Après l’Italie, l’Espagne est le deuxième pays le plus touché par le coronavirus Covid-19. Alors que le confinement a été prolongé dans le pays jusqu’au 9 mai, le gouvernement n’a pas encore donné de date précise concernant la reprise des activités culturelles. Beaucoup d’événements ont néanmoins déjà reporté leur édition 2020.

Allemagne

En Allemagne où le déconfinement a doucement commencé, le gouvernement a interdit tous les événements réunissants plus de 1 000 personnes jusqu’au 31 août. À Berlin en particulier, les grands événements de plus de 5 000 personnes ne pourront, quant à eux, pas avoir lieu avant le 24 octobre ; et les clubs de la capitale seront pour leur part fermés jusqu’au 31 juillet.

Hongrie

En Hongrie, où le premier ministre Viktor Orban gouverne par décret et pour une durée illimitée depuis le 30 mars dernier, il n’y a aucune interdiction concernant la tenue des festivals. Ainsi l’Ozora ou encore le Sziget sont pour l’heure maintenus, même si leur organisation semble compromise au vu des décisions des autres pays.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant