Le festival Days Off réinvite la musique électronique à la Philharmonie de Paris cette année

Écrit par Gil Colinmaire
Photo de couverture : ©Philharmonie de Paris
Le 07.06.2021, à 11h50
02 MIN LI-
RE
©Philharmonie de Paris
Écrit par Gil Colinmaire
Photo de couverture : ©Philharmonie de Paris
Le festival Days Off fera son grand retour du 4 au 13 juillet 2021, pour sa 11ème édition à la Philharmonie de Paris. Au programme de cette année : toujours plus de confrontations entre les genres musicaux et des lives multi-sensoriels, avec Nicolas Jaar, Christian Löffler ou encore Brian Eno, revisité par l’Ensemble Social Silence.

Après son annulation en 2020, en raison de la crise sanitaire, le festival Days Off est enfin de retour à Paris du 4 au 13 juillet 2021, pour sa tant attendue 11ème édition. Malgré les incertitudes auxquelles elle a fait face tout au long de l’année, l’équipe a tenu à conserver l’esprit de l’événement. Elle a ainsi concocté, comme à son habitude, un programme international faisant s’entrechoquer les styles – électronique, classique, soul… – et les époques. Des lives qui se tiendront, pour la plupart, dans la Salle des Concerts de la Cité de la Musique et la Grande Salle Pierre Boulez, de la Philharmonie. Si la programmation est relativement réduite cette année, du fait des contraintes sanitaires, elle y gagne encore davantage en consistance, ne se concentrant que sur des projets d’envergure. « On a vraiment mis une part de nous et beaucoup d’énergie dans tous les projets qu’on a construits, pour qu’ils voient le jour. On a avancé tous ensemble comme une grande équipe », s’enthousiasme Vincent Anglade, programmateur du festival.

©DR

Les musiques électroniques y auront encore une fois une place prépondérante et les performances feront intervenir de nombreuses disciplines artistiques. On retrouvera ainsi le producteur Nicolás Jaar, au sein du duo ¡miércoles!, qu’il forme avec la chorégraphe Stéphanie Janaina. Une improvisation immersive, mêlant textures sonores et pas de danse, dans la salle du Studio. L’acclamé Christian Löffler, qui partage avec Pantha du Prince – invité de Days Off 2019 – son goût pour la techno minimale, sera également de la partie. On le verra ainsi revisiter des répertoires classiques, comme ceux de Beethoven ou de Chopin. L’artiste sera accompagné du musicien electronica Arandel, qui se réappropriera l’œuvre de Bach, à travers son projet InBach. Un autre rendez-vous à ne pas rater sera le chef-d’œuvre Music for Airports, du pionnier de l’ambient Brian Eno, interprété par l’Ensemble Social Silence, dans une version mi-instrumentale, mi-synthétique. Autant de performances novatrices, qui s’adaptent parfaitement à la configuration du festival, pour cette édition : « À cause des contraintes sanitaires, le festival est 100 % assis », explique Vincent. « Il se prêtait donc particulièrement bien à ces répertoires revisités, demandant une écoute plus concentrée que des formats debout dans la grande salle, comme on peut le faire habituellement. » À ces concerts s’ajouteront également ceux du groupe de jazz ambient Portico Quartet et du DJ français Para One, qui viendra présenter pour la première fois son nouveau projet, Spectre : Machines of Loving Grace, mêlant cinéma et musique.

01
©Jean-Marie Franceschi

Les autres genres musicaux ne seront pas non plus en reste. Les deux sœurs pianistes Katia et Marielle Labèque seront de retour à la Philharmonie, après leur collaboration avec Thom Yorke en 2019, pour interpréter en avant-première In Certain Circles, de Nico Muhly. La chanteuse londonienne Lianne La Havas et Yseult apporteront, quant à elles, une touche soul à la programmation. « Days Off, c’est aussi la volonté de montrer aux jeunes qu’il n’y a pas que du classique à la Philharmonie, et peut-être leur donner envie de revenir pendant la saison, découvrir d’autres formes artistiques », ajoute Vincent Anglade. Pari probablement réussi avec cette 11ème édition !

Retrouvez tout le programme de Days Off 2021 sur le site du festival.

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant