À voir : une série de photos révèle les joyaux d’architecture du Havre, notre Berlin français

Écrit par Jean Gueguen
Photo de couverture : ©Julien Duigou
Le 11.02.2020, à 11h40
02 MIN LI-
RE
©Julien Duigou
Écrit par Jean Gueguen
Photo de couverture : ©Julien Duigou
0 Partages
La seconde édition du festival Béton se tiendra au Havre du 28 au 30 août prochain. Événement multiculturel, organisé par les bons vivants de Bon Esprit et le studio graphique Intro, il place la ville du Havre, joyau d’architecture moderne, au centre de sa programmation. C’est l’occasion de revenir en photos, à travers le regard de photographes havrais, sur cette ville souvent ignorée, mais qui recèle de bien des merveilles.

Du 28 au 30 août prochain, Le Havre accueillera la seconde édition du festival Béton. Organisé par la team Bon Esprit et le studio graphique Intro, l’événement prend la forme innovante d’un rendez-vous pluriel dont la ville du Havre est la tête d’affiche : trois jours dédiés aux musiques actuelles, à la bonne bouffe et à l’architecture si particulière de la ville.

01
©Julien Babigeon

Béton, un mot qui sied si bien au Havre, dont la reconstruction après-guerre s’est principalement appuyée, littéralement, sur ce matériau. Comme sa sœur bretonne Brest, ou allemande Berlin, Le Havre a pu souffrir de cette réputation de ville reconstruite, ayant perdu avec les bombardements les charmes de son centre-ville historique. Mais ce qui fait peut-être le nouvel attrait de ces villes, par-delà les idées préconçues d’élégance haussmannienne, c’est justement l’aventure d’architecture moderne dont elles furent le tableau. Au Havre, le maître d’œuvre Auguste Perret, à la tête d’un atelier d’une quinzaine d’architectes chargés de reconstruire la ville, résumait en ces mots son projet : « ce que je veux, c’est faire quelque chose de neuf et de durable ». Aussi, Le Havre sera le théâtre d’un projet de reconstruction unique visant à édifier une ville neuve, qui appliquerait les théories de la modernité architecturales prônées par l’Atelier Perret : combiner un habitat à taille humaine et quelques tours monumentales dégageant des perspectives et constituant des repères également visibles par les voyageurs des nombreux paquebots qui jettent l’ancre dans la ville portuaire.

01
©Izberg

Mettant à l’honneur ce paysage urbain à la fois portuaire et post-industriel, évoquant tout à la fois Rotterdam, Berlin ou Brest, le festival Béton organisait déjà lors de sa première édition toute une série de balades urbaines pour découvrir ce joyau architectural ignoré. En collaboration avec la maison du patrimoine, différentes excursions thématiques étaient proposées, y compris des balades artistiques en compagnie de photographes et de dessinateurs. 

01
©Julien Duigou
0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant