Fermeture du Griessmuehle : une marche pour sauver le club défilera dans les rues de Berlin demain

Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©D.R
Le 21.01.2020, à 18h09
02 MIN LI-
RE
©D.R
Écrit par Erwan Lecoup
Photo de couverture : ©D.R
0 Partages
Ce mercredi 22 janvier 2020, une manifestation est prévue de 15h30 à 19h dans le quartier du Griessmuehle à Berlin. La marche revendicative promet de mobiliser public, politiciens, militants et journalistes qui souhaitent lutter contre la fermeture imminente du club le 31 janvier pour non-renouvellement de son bail de location.

L’équipe du Griessmuehle vient de lancer un appel à manifestation dans le quartier de Berlin Neukölln, pour se mobiliser et lutter contre la fermeture imminente du club. C’est ce mercredi 22 janvier 2020 que le “ralliement” se fera dès 15h30 à Rathaus Neukölln, la mairie locale du club où siège l’assemblée du district, pour une marche revendicative jusqu’à 19h, dans le cadre de la campagne “Save Our Spaces”.

Public, politiciens et militants

Aux côtés du public, des politiciens locaux, des militants et des journalistes devraient se joindre à la marche. Celle-ci sera ainsi ponctuée de discours, notamment de Lutz Leichsenring, membre de la Commission des Clubs de Berlin, et Martin Hikel le maire du quartier de Neukölln.

Le contrat de location actuel du terrain où se trouve le Griessmuehle expire le 31 janvier 2020, alors que les propriétaires refusent toute communication. Les exigences du collectif Berlinois envers les sociétés SIAG Property II GmbH et S IMMO Germany GmbH sont les suivantes : une communication plus claire, une procédure de vente équitable et une prolongation du contrat de location jusqu’au début de la construction pour permettre au club de se retourner d’ici là.

01
Save Griessmuehle

Des revendications soutenues par la Chambre des représentants de Berlin

Entre temps, la Chambre des représentants de Berlin s’est prononcée à l’unanimité en faveur du maintien du club par résolution parlementaire. Le Sénat est maintenant appelé : premièrement à s’entretenir avec les propriétaires afin que le Griessmuehle puisse rester à son emplacement, et secondement à trouver une propriété de remplacement appartenant à l’État si nécessaire, explique la Commission Club.

Si les sociétés propriétaires prévoient une démolition totale du lieu pour construire des bureaux, la pétition en ligne lancée par le Griessmuehle dans le but de soutenir le club compte déjà plus de 40 000 signatures.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant