Écologie : des Français ont mis au point une technologie pour recycler les masques

Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©Tatiana Rodriguez
Le 08.09.2020, à 14h12
02 MIN LI-
RE
©Tatiana Rodriguez
Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©Tatiana Rodriguez
0 Partages
Avec des centaines de millions de masques utilisés chaque semaine en France depuis le début de la crise sanitaire, la question du recyclage a rapidement été soulevée. En Nouvelle-Aquitaine, la start-up Plaxtil semble avoir trouvé la solution au problème.

C’est en octobre 2019 que la technologie Plaxtil fut présentée pour la première fois au Salon international de la plasturgie de Düsseldorf (Allemagne). Fruit d’un projet de recherche mené pendant deux ans par des industriels de Châtelleraut (84), cette technique permet de transformer le textile usagé en un plastique recyclable à l’infini.

Avec 337 millions de masques utilisés chaque semaine en France, selon France info, il était urgent de réfléchir à une manière de traiter ces nouveaux déchets qui polluent déjà les rues, la nature et les océans. Les masques chirurgicaux, composés à 90% de microfibres de polypropylène, ne sont pas biodégradables et présentent un danger pour l’environnement même lorsqu’ils sont jetés à la poubelle. En effet, ils seront dans ce cas brûlés et dégageront alors du dioxyde de carbone dans l’air.

©Plaxtil

En appliquant son processus technologique aux masques, Plaxtil est ainsi en mesure de les transformer en une nouvelle matière plastique, elle-même recyclable et réutilisée dans de nouveaux objets liés au Covid tels que des visières, des ouvre-portes et des attache-masques. Avec 50 bornes au travers de la commune de Châtellerault, Plaxtil a pu, depuis fin juin, recycler plus de 70 000 masques, à raison de 10 000 à 15 000 masques par semaine. Selon Olivier Civil, co-fondateur de la start-up, le ministère de l’Économie et des finances aurait contacté Plaxtil pour une collaboration afin de mettre en place une filière de recyclage des masques au niveau national. “Ce serait super si la France se donnait les moyens d’être le premier pays au monde capable de recycler ces déchets.” a-t-il déclaré à Europe 1.

D’autres initiatives nationales réfléchissent à des solutions de recyclage de masques. Géochanvre, entreprise originaire de l’Yonne, propose notamment des masques en chanvre industriel biocompostables.

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant