Certains dolmens auraient servi à amplifier le son pendant des fêtes préhistoriques

Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©Sung Shin
Le 14.09.2020, à 12h41
02 MIN LI-
RE
©Sung Shin
Écrit par Flora Santo
Photo de couverture : ©Sung Shin
0 Partages
Une nouvelle étude menée par des acousticiens et une archéologue a découvert que le site préhistorique de Stonehenge aurait des facultés acoustiques extraordinaires. Dans l’enceinte du lieu, les sons étaient amplifiés ; à l’extérieur, ils étaient inaudibles. Des vestiges de fêtes ?

Situé au sud de l’Angleterre, le site préhistorique de Stonehenge est un mystère archéologique et historique depuis des siècles. Construit de façon à ce que les formations de pierres s’alignent avec le soleil et la lune pendant les solstices d’été et d’hiver, le monument aurait pu servir de calendrier solaire, de site funéraire ou bien aurait pu être lié à l’agriculture ou à des rituels religieux. D’autres théories affirment que Stonehenge aurait été un observatoire d’activités extraterrestres…

Une nouvelle étude menée par les acousticiens Trevor Cox et Bruno Fazenda et par l’archéologue Susan Greaney, suggère que le site aurait en fait été conçu pour amplifier les sons et les garder à l’intérieur. En effet, le monument était auparavant complètement fermé au niveau du cercle extérieur. En fabriquant une maquette à l’échelle 1:12, à l’aide d’une imprimante 3D, les chercheurs ont pu tester les propriétés acoustiques du site.

Une maquette à l’échelle 1:12 du site de Stonehenge©Journal of Archaeological Science/Cox et al.2020

Ainsi, il y a environ 4 000 ans, le site de Stonehenge amplifiait de 10 à 20% les sons et améliorait la qualité des voix ou de la musique jouée à l’intérieur. En revanche, compte tenu de la façon dont les pierres ont été placées, l’acoustique ne se projetait pas au-delà des monuments en pierre et les sons étaient presque inaudibles pour une personne se tenant à l’extérieur du site.  

Selon l’équipe de chercheurs, la fonction première du site était de procéder à des rituels funéraires. Mais l’acoustique aurait sûrement été « l’une des expériences fondamentales de Stonehenge ». On imagine alors les fêtes ancestrales qui auraient pu s’y tenir… L’ancêtre de la free party ?

0 Partages

Newsletter

Les actus à ne pas manquer toutes les semaines dans votre boîte mail

article suivant